Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Retraite : Principes communs aux régimes de base : Durée d'assurance : Versement pour la retraite et rachat

Expatriés : assurance volontaire vieillesse, invalidité, rachat de cotisations.

Décret n° 2010-1776 du 31 décembre 2010 relatif à l’assurance volontaire vieillesse et invalidité et au rachat de cotisations.

> article du 05-01-2011

Conformément à l’article 72 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2010, ce décret remplace, pour les salariés expatriés, la condition de nationalité française par une condition d’affiliation préalable, à quelque titre que ce soit, à un régime français obligatoire d’assurance maladie pendant une durée minimale de cinq années. Il aligne, pour les principales catégories, le tarif du rachat sur celui du versement pour la retraite au titre des années d’études supérieures ou des années d’activité incomplète. Le décret indexe également le taux de cotisation d’assurance volontaire vieillesse sur le taux de droit commun (salariés expatriés, anciens assurés obligatoires, personnes remplissant les fonctions de tierce personne auprès d’un proche). Il fixe des délais de forclusion de dix ans s’agissant de l’accession au rachat et allonge le délai d’adhésion à l’assurance volontaire pour certaines catégories, notamment pour les expatriés. Les modalités de calcul des cotisations de rachat pour les personnes ayant perçu l’indemnité de soins aux tuberculeux ou celles ayant rempli les fonctions de tierce personne auprès d’un proche sont modifiées. Le décret précise enfin que les années civiles ayant fait l’objet d’un versement pour la retraite au titre des années d’études supérieures ou des années d’activité incomplète ou d’un rachat de cotisations d’assurances volontaires vieillesse ne sont pas prises en compte pour la détermination du salaire ou revenu annuel moyen entrant dans le calcul de la pension. De plus, l’article 15 de la loi portant réforme des retraites fait de la CFE, à compter du 1er mars 2011, l’interlocuteur unique en matière d’assurance volontaire vieillesse pour les Français qui vivent à l’étranger.

Seuls les anciens assurés obligatoires au régime général sans activité à l’étranger et non chargés de famille doivent s’affilier auprès de la caisse primaire d’assurance maladie. Le décret prévoit que les personnes qui cessent d’être affiliées obligatoirement à un régime obligatoire d’assurance vieillesse doivent désormais, si elles partent s’installer à l’étranger, présenter leur demande d’adhésion à l’assurance volontaire vieillesse à la Caisse des Français de l’étranger et non plus à la caisse primaire d’assurance maladie de leur dernière résidence. Ces dispositions s’appliquent aux demandes d’adhésion présentées à compter du 1er mars 2011.


par : Hakim El Fattah




 

Commentaire sur l'articleRéponse(s) à l'article



 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg

LOGO-DIRECCTE.gif