Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Seniors : Généralités : Données de cadrage/indicateurs

Etude DARES : emploi et chômage des personnes âgées de 50 à 64 ans en 2009.

> article du 06-07-2010

La direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES) a publié une étude faisant le point sur l'emploi et le chômage des personnes âgées de 50 à 64 ans en 2009.

Progression du taux d'activité des 50-64 ans

Il ressort de cette étude qu' en 2009, 56,9% des personnes âgées de 50 à 64 ans sont présentes sur le marché du travail en France métropolitaine selon les critères internationaux définis par le Bureau international du travail et, parmi ces actifs, 6,1% sont au chômage. Les personnes âgées de 50 à 64 ans sont actives en moyenne 8,3 années sur 15 possibles.

Pour la tranche d'âge de 55 à 64 ans, le taux d'activité s'établit à 41,5% en 2009, soit 8 points de moins que la moyenne européenne.

L'étude note que le taux d'activité "sous-jacent" des 50-64 ans s'établit à 55,7% au 4° trimestre 2009 et il est en progression de + 0,8 point par an en moyenne depuis 2001.

Cependant, l'activité des seniors décroît rapidement après 54 ans, âge auquel neuf hommes sur dix et trois femmes sur quatre sont actifs en 2009. A 59 ans, plus d'un senior sur deux s'est retiré du marché du travail, alors qu'ils n'ont, pour la plupart pas encore atteint l'âge légal de départ à la retraite. A 60 ans, ils ne sont plus que trois sur dix à être actifs, puis moins de deux sur dix à 62 ans.

 Forte baisse en 2009 des entrées dans les dispositifs de retrait d'activité à financements publics

Fin 2009, 552 000 seniors bénéficient d’une mesure de retrait d’activité à financement public, dont 426 000 âgés de 55 à 59 ans et 118 000 âgés de 60 à 64 ans.

Les entrées dans les dipositifs de retrait d'activité à financements publics ont fortement reculé au cours de l'année 2009. Elles se sont élevées à 116 000 sur l'ensemble de l'année, après 220 000 en 2008 et 280 000 en moyenne par an de 2005 à 2007. Les départs anticipés à la retraite pour carrière longue, 33 000 en 2009, ont été divisés par trois en l’espace d’un an. Les entrées en dispense de recherche d’emploi, 76 000 en 2009, se sont réduites d’un tiers entre 2008 et 2009 et de moitié par rapport à 2007. La baisse du nombre de bénéficiaires de ces deux mesures est principalement la conséquence du resserrement de leurs conditions d’accès.

La progression du taux d’activité concerne toutes les professions, et est un peu plus marquée dans le privé que dans le public

Dans son étude, la DARES souligne qu'assez traditionnellement, les travailleurs indépendants se maintiennent plus longtemps sur le marché du travail : les trois-quarts sont encore actifs entre 55 et 59 ans et quatre sur dix entre 60 et 64 ans.

Parmi les salariés, les cadres ou professions intellectuelles supérieures sont également nombreux à être présents sur le marché du travail entre 55 et 59 ans : huit sur dix sont actifs en 2009, qu’ils travaillent dans la fonction publique, dans le secteur privé ou dans une entreprise publique. Les cadres de la fonction publique continuent plus souvent à travailler entre 60 et 64 ans que ceux du secteur privé ou des entreprises publiques : c’est le cas d’un sur trois, contre moins de un sur quatre dans le privé ou les entreprises publiques.

En 2009, le taux de chômage des seniors a augmenté plus fortement qu'au cours des crises économiques précédentes

Si généralement les seniors sont moins exposés au chômage que les plus jeunes en raison notamment des dispositifs de retraits anticipés d'activité, tel n'est pas le cas de l'année 2009 puisque, indique la DARES, le taux de chômage des 50-64 ans s'est accru rapidement : +1,7 point en un an, contre +1,8 point pour l'ensemble des actifs. Fin 2009, le taux de chômage des 50-64 ans s'élève à 6,7% contre 5% fin 2008, soit une hausse d'un tiers.

La DARES rappelle que si les seniors sont relativement peu nombreux à être au chômage, ceux au chômage peinent à en sortir. Les trois quarts des 50-64 ans s’étant déclarés au chômage en 2008 déclarent toujours y être un an après. Cette proportion est quasiment la même pour les 50-54 ans et les 55-64 ans.

 Les seniors en emploi travaillent autant à temps partiel que leurs cadets mais sont moins souvent en situation de sous-emploi : entre 50 et 64 ans, 30 % des femmes et 6 % des hommes qui travaillent sont à temps partiel en 2009.

Les seniors occupent près de quatre emplois sur dix dans l’agriculture et les services domestiques. À l’inverse, les seniors sont peu nombreux dans des secteurs d’expansion récente comme celui de l’information et de la communication (surtout dans l’informatique et le multimédia), ou dans des secteurs qui recrutent beaucoup de jeunes et où le turn-over est important comme l’hébergement et la restauration, l’agroalimentaire, la construction.

 

Source : www.travail-solidarite.gouv.fr/actualite-presse,42/breves,409/etudes-recherche-statistiques-de,76/etudes-et-recherche,77/publications-dares,98/dares-analyses-dares-indicateurs,102/2010-039-emploi-et-chomage-des-50,12034.html


par : Hakim EL FATTAH




 

Commentaire sur l'articleRéponse(s) à l'article



 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg

LOGO-DIRECCTE.gif