Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Pénibilité - Qualité de vie au travail : Qualité de vie au travail

Accidents du travail, de trajet et maladies professionnelles 2020 : une baisse importante en lien avec la pandémie

> article du 03-11-2021

 

En 2020, le nombre d’accidents du travail et de maladies professionnelles connaît un recul considérable, essentiellement lié à la crise sanitaire et les mesures de confinement. A cet égard, il doit « être apprécié avec prudence », avertit l’Assurance Maladie - Risques professionnels dans un communiqué sur la publication des chiffres de la sinistralité[1].

  • Une diminution des accidents du travail proportionnelle à la baisse de l’activité économique

Particulièrement constatée durant les deux périodes de confinement de l’année 2020, la diminution du nombre d’accidents du travail répertoriés est de 17,7 % par rapport à 2019 (soit 539 833 accidents du travail contre 655 715 en 2019).

Les accidents du travail dans les secteurs ayant eu recours au chômage partiel ou au télétravail enregistrent d’importantes baisses :  de 23,9 % pour les activités de travail temporaire ; de 23,3 % pour le secteur tertiaire ; 19,4 % pour les transports, l’édition et la communication ; 18,9 % pour l’alimentation et 18,4 % pour le commerce non alimentaire.

Dans les activités industrielles et secondaires, l’image est plus contrastée : les accidents de travail dans la métallurgie ont reculé de 18,5 %, et dans la chimie-plasturgie ou dans le bois, l’ameublement et le textile de 16,5 %. Pourtant, un plus faible recul se constate dans le BTP (-12,8%) « secteur d’activité qui a été le moins longtemps à l’arrêt ».

A l’inverse, les métiers les plus sollicités pendant la crise, notamment ceux de l’ambulance, des centrales d’achat ou de la vente à distance, ont connu une augmentation de leur sinistralité de 2,4 %, 5 % et 14 % respectivement.

  • Une forte diminution du nombre d’accidents de trajet, mais une augmentation considérable du nombre d’accidents de vélo ou de trottinette

De manière globale, les accidents de trajet ont diminué de 19,7 % par rapport à 2019, avec 79 428 accidents. « Là aussi, cette tendance s’explique par les périodes de confinement », note la branche. Pourtant, l’accélération de la progression des accidents de bicyclettes et patinettes, déjà constatée en 2019, se confirme aussi en 2020 et atteint environ 15%.

  • Une baisse des TMS et des cancers d’origine professionnelle, mais une hausse des affections psychiques

Globalement, les maladies professionnelles prises en charge baissent de 18,8 % entre 2019 et 2020 (soit 40 219 cas reconnus contre 49 505 en 2019). Plus particulièrement, les troubles musculosquelettiques (TMS) enregistrent un recul de 19,6 %, les maladies d’origine professionnelle liées à l’amiante de 13,6 % et les cancers hors amiante de 25,3 %.

« Cette baisse incite la branche et tous les acteurs concernés à encore plus de vigilance et d’accompagnement, afin que cela ne se traduise pas par un renoncement aux droits de la part des assurés », avertit l’Assurance Maladie - Risques professionnels.

Au contraire, les affections psychiques reconnues poursuivent la « hausse observée ces dernières années tant en nombre de maladies déclarées à titre professionnel qu’en nombre de prises en charge accordées », remarque la branche. Une hausse cette fois-ci « probablement liée à l’impact de la pandémie sur le contexte professionnel des salariés du régime général », estime-t-elle. Ainsi, en 2020, 1 441 maladies professionnelles relevant de troubles psychosociaux (soit + 37 % par rapport à 2019) ont donné lieu à une prise en charge favorable par l’Assurance Maladie - Risques professionnels.

In fine, dans le cadre de la reconnaissance de la Covid-19 en maladie professionnelle, 5 018 dossiers complets de demandes ont été déposés à fin septembre 2021, dont 82 % concernent des soignants. À ce jour, 1 690 de ces dossiers ont été pris en charge.

Vous trouverez, ci-après, l’intégralité de L’Essentiel 2020-Santé et sécurité au travail, Assurance Maladie - Risques professionnels, 26 octobre 2021.

 



[1] Assurance Maladie - Risques professionnels, L’Essentiel 2020-Santé et sécurité au travail, 26 octobre 2021.


par : Evdokia Maria Liakopoulou




 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg