Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Pénibilité - Qualité de vie au travail : Qualité de vie au travail

Handicap et lutte contre les discriminations : Orange réaffirme ses engagements

> article du 24-03-2021

Fort d’une politique de plus de 15 ans en matière d’emploi des personnes en situation de handicap et de lutte contre toutes formes de discrimination, Orange renouvelle ses engagements en la matière. Ce faisant, un nouvel accord triennal pour l’emploi et l’insertion des personnes en situation de handicap et la lutte contre les discriminations a été conclu le 1er février 2021 entre la direction et les organisations syndicales CFDT, CGT, FO et SUD.

Par son biais, Orange entend, notamment, maintenir un taux d’emploi des personnes en situation de handicap supérieur à l’obligation légale de 6%, favoriser le parcours et le développement professionnel, faire évoluer le regard, les attitudes et les comportements face au handicap au sein de l’entreprise, ainsi que lutter contre toutes formes de discrimination en donnant à chacun les mêmes opportunités de réussite.

Un tableau synthétique rassemble les principales mesures contenues dans l’accord :

Accord Orange pour l’emploi et l’insertion des personnes en situation de handicap et la lutte contre les discriminations

Champ d’application

  • Entreprises concernées :

L’accord s’applique aux sociétés Orange SA et Orange Caraïbe SA formant l’UES Orange SA.

  • Salariés concernés :

Ensemble des personnels quel que soit leur statut (personnels fonctionnaires, agents contractuels de droit public et salariés de droit privé).

Par salarié en situation de handicap, l’entreprise vise les bénéficiaires de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (BOETH), quel que soit leur statut (personnel fonctionnaire, salariés de droit privé et agents contractuels de droit public) et les salariés reclassés pour inaptitude suite à un passage en instance de reclassement pour inaptitude liée à l’état de santé (IRILES) disposant d’un titre en cours de validité.

Recrutement

  • Objectifs chiffrés :

-Maintenir un taux de recrutement en CDI d’au minimum 3,6% de travailleurs en situation de handicap.

Cela représente au minimum 125 personnes recrutées au cours des trois prochaines années.

-Atteindre un taux de recrutement de 2,6% d’alternants en situation de handicap.

Cela représente au minimum 230 alternants recrutés au cours des trois prochaines années.

Parcours professionnel

  • Objectif : Favoriser l’accessibilité des salariés handicapés aux formations

Actions : intervention d’interprète en Langue des Signes Françaises (LSF), sous titrage et audio description systématique des contenus vidéo, utilisation d’un moyen de transport adapté pour se rendre sur un lieu de formation, et autres.

  • Objectif : former et sensibiliser les formateurs au handicap

Actions : mise à disposition de la formation « Démystifions le handicap », mise à disposition d’une ressource e-learning « Accueillir en formation une personne en situation de handicap », et autres.

  • Objectif : garantir l’accès aux dispositifs de promotion

Actions : aménagements d’accessibilité nécessaires pour l’organisation des entretiens et adaptation du poste lorsque la personne est retenue.

  • Objectif : garantir l’équité de traitement des salariés handicapés pour l’accès à la promotion.

Actions : mise en place de mesures appropriées tenant compte des particularités liées à la situation de handicap du salarié et réalisation d’un suivi spécifique des promotions des salariés handicapés dans le cadre du rapport annuel du comité central et économique central (CSEC).

Maintien dans l’emploi

  • Objectif : mettre en œuvre toutes les mesures appropriées pour permettre le maintien dans l'emploi

Actions : droit à compensation garanti par l’employeur pour faire face aux conséquences de son handicap sous 4 formes :

-organisationnelle (horaires adaptés, Télétravail…);

-accompagnement (tutorat, sensibilisation d’équipe, coaching,….);

-technique (aménagements de poste mobilier et bureautique et mesures individuelles (prothèses auditives, transport adapté, …);

-formation et bilan professionnel : bilan de compétences, formation à des logiciels adaptés.

En matière de compensation technique, l'aménagement des postes (mobiliers et sièges ergonomiques, matériels et logiciels informatiques adaptés, prestations de LSF et de sous-titrage en direct, etc.) peut être pris en charge par Orange, en totalité ou en partie, sous réserve de l’acceptation d’un dossier de sollicitation. L'accessibilité des outils est assurée par la mise en visibilité sur l’intranet des salariés d’un espace « Accessibilité » pour tout type de déficience.

En matière de compensation organisationnelle, le salarié handicapé en télétravail se voit bénéficier d’un poste de travail adapté à sa situation, à l’exclusion des aménagements de logement qui ne sont pas directement liés au poste de travail. L’accord rappelle que la situation de handicap ne peut pas constituer un motif de refus de télétravail.

Aménagements de fin de carrière

  • Objectif : permettre aux salariés handicapés  d’aménager leur fin de carrière, via un dispositif accessible

Actions : Prorogation jusqu’au 1er janvier 2024 du dispositif de Temps Partiel Seniors Handicap (TPSH) permettant aux salaries en handicap qui sont proches de l’âge de départ à la retraite à taux plein (entre 18 et 36 mois) de bénéficier d’un temps partiel accompagné d’une sur-rémunération de 30% avec 3 possibilités, au choix du salarié :

-TPSH 80% : sans placement en temps, 30% non convertis en temps ;

-TPSH 75% : 5% placés en temps, 25% non convertis en temps ;

TPSH 65% : 15% placés en temps, 15% non convertis en temps.

La sur-rémunération placée en temps est placée sur un compte épargne-temps abondé par l’employeur. Un complément de cotisation retraite (part patronale et part salariale) sur une base100 % est versé pour la durée du temps partiel.

Lutte contre les discriminations

  • Objectif : lutter contre toutes les discriminations à toutes les étapes du parcours professionnel

Actions : chartes de rédaction des offres d’emploi, visant à garantir la diversité des profils et à favoriser l’insertion et l’égalité des chances ; formation régulière des recruteurs, notamment à l’impact des stéréotypes et biais décisionnels lors du processus de recrutement, et autres.

  • Objectif : identifier et de traiter les situations de discrimination

Actions : recours internes et service d'écoute et de conseil externe.

  • Objectif : évaluation, analyse et mesures correctives

Actions : audition en vue de l’obtention du label Gender Equality European International Standard ; trois nouvelles questions ajoutées au baromètre salarié depuis 2020 qui mesure la perception des salariés au sujet des engagements de l’entreprise sur la diversité, et autres.

  • Objectif : renforcement de la formation/sensibilisation

Actions : différents événements de sensibilisation concrétisés par la signature de chartes/conventions avec de nombreuses institutions, associations et acteurs en faveur de l’égalité des chances ; formation sur l’expression et le management des convictions religieuses en entreprise à destination des managers et des salariés de la filière RH, et autres.

  • Objectif : promouvoir un environnement respectueux des différences

Actions : analyse de l’ensemble des processus et outils RH, systèmes d’information, immobilier etc., pour vérifier qu'ils ne sont porteurs d'aucun facteur d'inégalité de traitement ou d'iniquité ; communication interne de la politique de lutte contre les discriminations.

  • Objectif : promouvoir l’engagement sociétal qui favorise l’égalité des chances et la lutte contre les discriminations

Actions : accompagnement de jeunes de milieux modestes et ruraux dans leur parcours, avec l’association des salariés de l’entreprise.

Vous trouverez, ci-après, l’intégralité de l’accord Orange pour l’emploi et l’insertion des personnes en situation de handicap et la lutte contre les discriminations 2021-2023.


par : Evdokia Maria Liakopoulou




 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg