Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Pénibilité - Qualité de vie au travail : Qualité de vie au travail

Actualisation du protocole sanitaire en entreprise : assouplissement du télétravail et précisions sur les campagnes de dépistage

> article du 08-01-2021

Depuis le début de la crise sanitaire, le télétravail est devenu le mode d’organisation privilégié « qui participe activement à la démarche de prévention du risque d’infection au SARS-CoV-2 et permet de limiter les interactions sociales aux abords des lieux de travail et sur les trajets domicile travail ».

Ainsi, la nouvelle version du protocole sanitaire, publiée le 6 janvier 2021, confirme la règle du télétravail à 100% « pour les activités qui le permettent ». Toutefois, face à une dégradation de la santé mentale des salariés, le protocole prévoit désormais la possibilité d’un retour en présentiel un jour par semaine au maximum pour les télétravailleurs qui le souhaitent, avec l’accord de leur employeur. Le texte précise que cet aménagement doit prendre en compte « les spécificités liées aux organisations de travail, notamment pour le travail en équipe et s’attache à limiter au maximum les interactions sociales sur le lieu de travail ». Pour la mise en œuvre réussie de ce mode d’organisation, le protocole renvoie au nouvel accord national interprofessionnel (ANI) sur le télétravail du 26 novembre 2020.

Le protocole insiste, en outre, sur une organisation de l’espace de travail adaptée « pour éviter ou limiter au maximum les regroupements et les croisements ». Ainsi, les réunions en audio ou visioconférence sont à privilégier, les réunions en présentiel restant l’exception.

In fine, le texte rappelle que les employeurs peuvent proposer des actions de dépistage à ceux de leurs salariés qui sont volontaires. A cette fin, il renvoie à la circulaire interministérielle du 14 décembre 2020[1] qui définit les modalités d’organisation de ces actions. Celle-ci prévoit notamment que les opérations de dépistage collectif doivent être préalablement déclarées sur un portail en ligne, au moins deux jours avant.

Vous trouverez, ci-après, le protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19 actualisé au 6 janvier 2021.

 


[1] Circulaire interministérielle n° cabinet/2020/229 du 14 décembre 2020 relative au déploiement des tests antigéniques au sein des entreprises publiques et privées.

 


par : Evdokia Maria Liakopoulou




 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg