Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Covid-19 et conditions de travail et d'emploi : les résultats des enquêtes menées par Syndex et la DARES

> article du 16-06-2020

 

À l’occasion de la crise sanitaire, diverses enquêtes ont été menées tout au long de la période de confinement. Les principaux thèmes abordés sont le télétravail, les conditions d’emploi, la situation des entreprises, ou encore les préoccupations des IRP sur ces trois derniers mois.

 

Afin de faire le point sur la situation, il est utile d’évoquer deux enquêtes dont les résultats sont parus très récemment : « les IRP et la crise du Covid-19 » publiée par Syndex, ainsi que la synthèse « Activité et conditions d’emploi de la main-d’oeuvre pendant la crise sanitaire Covid-19 -mai 2020 » publiée par la DARES.

 

 

·         « Enquête : Les IRP et la crise du Covid-19 » par Syndex (1) :

 

SOURCE : site internet de Syndex, rubrique Actualités.

 

Les résultats de cette enquête ont été publiés le 10 juin 2020. 

La méthode employée a été celle d’un questionnaire en ligne accessible du 5 au 29 mai 2020, auquel plus de 2000 représentants de salariés en France ont répondu.

 

_Profil des personnes interrogées

 

Parmi ces représentants :

-53% sont des hommes contre 47% de femmes.

-74% sont âgés de plus de 45 ans contre 25% entre 25 et 45 ans.

-41% sont des employés et ouvriers, contre 30% de techniciens et 29% de cadres.

-les principaux participants sont des élus du CSE (50%), ainsi que des délégués syndicaux (40%), avec seulement une part réduite de représentants de proximité (5%).

 

Dans l’ensemble, cette enquête a concerné principalement des salariés d’entreprise privée (86%), et plus particulièrement les entreprises entre 50 et 300 salariés (38%).

 

_Conditions de travail:

 

Un peu plus de la moitié des entreprises des participants ont mis en place un dispositif de chômage partiel (52%).

 

Quant à l’organisation du travail et l’aménagement du temps de travail:

. Avant le confinement, 80% des participants ne pratiquaient pas le télétravail.

. Désormais, 60% pensent que leur travail a été modifié : les plus gros changements consistent en l’addition de tâches nouvelles à effectuer, mais surtout, la majorité des participants affirment que leur cadence de travail a changé. 

De plus, parmi ces derniers, 38% trouvent que la cadence s’est accélérée pendant le confinement.

 

Par ailleurs, 60% des personnes interrogées trouvent que leurs horaires de travail n’ont pas été modifiés.

 

 

PRINCIPALES PRÉOCCUPATIONS DES IRP concernant: 

1° les mesures sanitaires (1624 voix)

2° les questions de conditions de travail (1437 voix)

3° l’organisation du travail (1357 voix)

 

 

BESOINS DES IRP dans le contexte de la crise sanitaire :

1° un suivi des mesures de protection de la santé des salariés (1383 voix)

2° une analyse des conséquences de l’activité partielle et des autres mesures sur l’organisation et les conditions de travail (981 voix)

3° un appui lors de négociations à venir sur l’organisation et le temps de travail (831 voix)

 

_Avenir de l’organisation :

 

L’impact économique du Covid-19 dans les entreprises est une idée présente dans une grande partie des esprits: 74% des IRP interrogées pensent effectivement que leur entreprise sera touchée économiquement par les conséquences de la crise sanitaire.

 

PRINCIPALES PRÉOCCUPATIONS DES IRP concernant la situation économique :

1° le contexte économique d’ensemble (1330 voix)

2° la situation du secteur d’activité (907 voix)

3° la remise en cause de certains éléments du contrat de travail (848 voix)

 

BESOINS DES IRP concernant la situation économique de leur entreprise:

-pouvoir apprécier les marges de manoeuvre de leur entreprise dans le contexte actuel;

-construire des propositions alternatives à la direction;

-comprendre la situation économique et financière de leur entreprise.

 

 

 

·         Enquête « Activité et conditions d’emploi de la main-d’œuvre pendant la crise sanitaire Covid-19 - mai 2020 » par la DARES (2) :

 

SOURCE : site internet du Ministère du Travail, rubrique « DARES - Études et statistiques »

 

Il s’agit de la deuxième édition de l’enquête Acemo spéciale Covid publiée le 20 mai 2020, qui est une enquête flash venant remplacer l’enquête Acemo trimestrielle prévue début avril en raison du contexte de crise dû à l’épidémie.

 

Les questions posées portent sur « la façon dont les entreprises ont adapté leur force de travail du fait de la crise : évolution des effectifs et de l’activité, recours au télétravail, chômage partiel, et mesures de prévention mises en place ».

 

Entre le 1er avril et le 12 mai 2020, la DARES, avec l’appui de l’INSEE, a interrogé les entreprises de 10 salariés ou plus du secteur privé non agricole sur leur situation et les conditions d’emploi de la main-d’œuvre à fin avril.

 

PRINCIPAUX CONSTATS :

 

-Une certaine reprise de l’activité entre mars et avril, principalement dans les secteurs de la construction, de la fabrication de biens d’équipements et d’autres produits industriels, ainsi que dans les plus petites entreprises.

En avril, un peu moins de la moitié des salariés sont encore dans une entreprise dont l’activité s’est arrêtée ou a diminué de plus de moitié.

 

-Chute d’activité en avril due à :

la perte de débouchés (en hausse)

2° les fermetures administratives

3° manque de personnel pouvant travailler

4° difficultés d’approvisionnement (en baisse)

 

-Réductions d’effectif augmentent en avril : non-renouvellement des CDD, hausse des licenciements de CDI et ruptures conventionnelles principalement en cause.

 

-Début de retour sur site à l’oeuvre fin mars et fin avril.

 

-Hausse du recours au chômage partiel pour des raisons nouvelles, bien que la part des salariés au chômage partiel complet diminue.

 

-Estimation du nombre de salariés au chômage partiel au cours du mois d’avril : 8,6 millions.

 

-Entre mars et avril, mesures de protection individuelles renforcées très significativement.

 

-Les perspectives des entreprises sont marquées par une forte incertitude et une grande hétérogénéité entre secteurs. Les plus pessimistes sur leurs perspectives se trouvent dans les secteurs de l’hébergement et restauration et de la fabrication de matériels de transport.

 

-Principales difficultés des entreprises quant à la reprise d’activité :

. disponibilité limitée de certains salariés

. l’organisation de l’activité de manière à respecter la distanciation sociale

. le manque de débouchés et l’équipement en dispositifs de protection.

 

 

 

 

 

 

Vous trouverez ci-dessous les liens des enquêtes avec leurs résultats complets:

 

-Enquête SYNDEX : https://www.syndex.fr/actualites/actualite/les-irp-et-la-crise-du-covid-19

 

-Enquête de la DARES : https://dares.travail-emploi.gouv.fr/dares-etudes-et-statistiques/tableaux-de-bord/le-marche-du-travail-pendant-le-covid-19/enquete-acemo-pendant-la-crise-sanitaire-covid-19/article/activite-et-conditions-d-emploi-de-la-main-d-oeuvre-pendant-la-crise-sanitaire-119501

 

 

Vous trouverez également ci-joint la synthèse des résultats de l’enquête flash de la DARES sous format PDF. 

 

 

 

 

(1) Cabinet d’expertise au service des représentants des salariés avec pour vocation d’accompagner les CSE, les CE, les CHSCT et les organisations syndicales.

 

(2) Direction du ministère du Travail qui produit des analyses, des études et des statistiques sur les thèmes du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social.

 

 


par : Sara Klack




 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg

LOGO-DIRECCTE.gif