Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Accord relatif au télétravail au sein de La Poste

> article du 04-12-2018

Le 27 juillet 2018, la Direction de La Poste et les représentants des organisations syndicales CGT, CFDT, SUD, FO, CFTC-CGC-UNSA ont conclu un accord deuxième accord relatif au télétravail.

Cet accord est conclu pour une durée de 4 ans.

Il fait suite au premier accord sur ce thème conclu le 25 juin 2013.

 

Les partenaires sociaux choisissent ainsi de pérenniser le télétravail comme mode d’organisation du travail permettant de réaliser plusieurs objectifs :

  • « Assurer une meilleure conciliation entre vie personnelle et vie professionnelle
  • Moderniser les relations managériales en développant un rapport de confiance mutuel entre le postier (ière) et son responsable hiérarchique
  • Assurer un meilleur équilibre entre développement économique et qualité de vie au travail
  • Contribuer à la démarche de La Poste d’accroître et accompagner l’emploi des postiers (ières) en situation de handicap »

 

A cet effet, de nouveaux procédés sont mis en place :

  • Le "télétravail flottant", pour un maximum de 25 journées par an. La fixation des jours et demi-journées, ainsi que le délai de prévenance, sont déterminés entre le télétravailleur et son responsable hiérarchique.
  • Le télétravail occasionnel en cas de circonstances inhabituelles ou d’urgence rendant impossible le déplacement sur le lieu de travail. Il n’implique pas la signature d’un avenant ou une convention : la demande de télétravail et la réponse peuvent se faire par courriel ou SMS.
  • Régulier ou flottant, le télétravail continue à être formalisé dans un avenant (pour les salariés et contractuels de droit public) ou dans une convention (pour les fonctionnaires), dont la reconduction sera dorénavant tacite, tous les ans.
  • Le télétravail peut être exercé dans la résidence principale ou dans un centre de proximité postal ou non postal, mais aussi désormais dans une seconde résidence déclarée.
  • Instituer le référent télétravail pour impliquer davantage les différents acteurs de la politique RH et le management en vue de développer le télétravail. Il accompagne le candidat au télétravail et son responsable hiérarchique à la mise en place du télétravail.
  • Pour faciliter le déploiement du télétravail, de nombreux outils sont disponibles sur NET RH (des guides, Questions–Réponses, modèles de lettres, formations en e-learning…).

 

Vous trouverez ci-après l’accord dans son intégralité.


par : Khalida BENZIDOUN




 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg

LOGO-DIRECCTE.gif