Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Quelles sont les évolutions récentes des conditions de travail et des RPS: DARES ANALYSES n° 082 décembre 2017

> article du 03-07-2018

Quelles sont les évolutions récentes des conditions de travail et des RPS :

DARES analyses n° 82, Décembre 2017

 

Dans le cadre de l’enquête « Conditions de travail » initiée en 1978, la DARES vient de publier en décembre 2017 des analyses relatives aux évolutions des conditions de travail et des RPS.

 

Cette enquête « permet de cerner au plus près le travail tel qu’il est perçu par les travailleurs ».

 

Elle a été menée en 2016 sur l’ensemble des catégories socio-professionnelles et relate l’évolution des principaux indicateurs utilisés pour mesure les RPS au travail, et ce entre 2005 et 2013.

 

En effet, de manière globale, nous pouvons tirer de ces données l’analyse caractérisée par « une intensité du travail équivalente à la moyenne des pays européens mais des salariés plus souvent exposés à un manque d’autonomie, à des exigences émotionnelles et à des conflits de valeur par rapport à la moyenne européenne »

 

Plus particulièrement cette publication « DARES analyses » permet d’observer les évolutions suivantes :

 

  • L’exposition aux contraintes de rythme sur le travail se stabilise
  • Les contraintes de vigilance continuent de s’accroitre
  • Le travail dans l’urgence continue à augmenter, en particulier pour les employés administratifs, catégorie où les femmes sont le plus nombreuses »
  • La pression temporelle se stabilise
  • La charge mentale diminue puisque « 44% des salariés déclarent devoir penser à trop de choses à la fois contre 49% en 2013. Les femmes sont également plus nombreuses dans ce cas ». 31% des salariés déclarent travailler sous pression
  • « L’autonomie et les marge de manœuvre des salariés poursuivent le déclin entamé depuis s1998 pour toutes les catégories socio-professionnelles. Les salariés sont de moins en moins nombreux à choisir eux-mêmes la façon d’atteindre les objectifs fixés et ne pas avoir de délais ou à pouvoir faire varier les délais fixés ».
  • La proportion du travail répétitif tend à augmenter
  • « Le soutien social reste toujours fort et l’ambiance au travail moins tendue (…) le sentiment de reconnaissance s’améliore (…) les situations de violence morales, bien que demeurant encore très fréquentes, sont en recul »
  • La demande émotionnelle reste stable, « la proportion des salariés disant vivre des tensions avec le public » reste quasiment identique.

 

Vous trouverez ci-après l’enquête de la DARES dans son intégralité.

 


par : Khalida BENZIDOUN




 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg

LOGO-DIRECCTE.gif