Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Evenements

Colloque du 19 décembre 2014 : La directive d'exécution de la directive détachement : ...

Colloque du 19 décembre 2014 "La directive d'exécution ...

Diplôme d'Université ANALYSE DU TRAVAIL ET RISQUES PROFESSIONNELS : les inscriptions sont ouvertes

Pour tout renseignement, aller sur le site de l'institut du travail de Strasbourg, ...

Matinée d’information et d’échanges : La réforme de la formation professionnelle ...

Présentation de l'événement La formation ...

Un Master en Ethique : pourquoi pas vous ? Réunion publique d’information : jeudi 26 juin à 18h

L’éthique, c’est le défi du sens pour nos ...

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Retraite : Principes communs aux régimes de base : Pension de réversion

Circulaire CNAV :Conséquences du report de l'âge légal d'ouverture du droit à pension et de l'âge d'obtention du taux plein en matière de droits dérivés.

Circulaire n° 2011/69 du 7 octobre 2011.

> article du 07-10-2011

La loi n° 2010-1330 du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites prévoit, en ses articles 18 et 20, le relèvement progressif de l'âge légal d'ouverture du droit à pension et de l'âge d'obtention d'une pension à taux plein, pour les assurés nés à compter du 1er juillet 1951 (voir circulaire CNAV n° 2011-24 du 17 mars 2011).

 
L'article 4 du décret n° 2011-620 du 31 mai 2011 actualise, en matière de droits dérivés, les dispositions réglementaires du code de la sécurité sociale (CSS) qui se réfèrent à l'âge d'ouverture du droit à retraite ou à celui d'attribution d'une retraite à taux plein.
 
La présente circulaire a pour objet de décliner les conséquences de ces dispositions législatives et réglementaires en ce qui concerne :
- la cristallisation des pensions de réversion ;
- l'attribution et la cristallisation de la majoration de la pension de réversion ;
- l'attribution de la majoration forfaitaire pour charge d'enfant ;
- les modalités de contrôle des pensions de réversion.
 

1 - La cristallisation des pensions de réversion

 
L'article R.353-1-1 b CSS prévoit que la date de la dernière révision de la pension de réversion, en cas de variation dans le montant des ressources, ne peut être postérieure à la date à laquelle le conjoint survivant atteint l'âge d'ouverture du droit à pension prévu par l'article L.161-17-2 CSS lorsqu'il ne peut prétendre à aucun avantage personnel de retraite.
 
Il en résulte que la cristallisation de la pension de réversion doit, dans un tel cas, être fixée entre 60 ans et 62 ans, selon la date de naissance de l'assuré, conformément au tableau figurant en annexe 1.
Ces dispositions modifient les instructions :
- du point 322 de la circulaire CNAV n° 2005-17 du 11 avril 2005 relative à la réforme des pensions de réversion au 1er juillet 2004 ;
- du point 24 de la circulaire CNAV n° 2010-58 du 30 juin 2010 apportant des précisions en matière d'appréciation des ressources pour l'attribution et le service des pensions de réversion.
 

2 - L'attribution et la cristallisation de la majoration de la pension de réversion

L'article L.353-6 CSS relatif aux conditions d'ouverture du droit à la majoration de la pension de réversion prévoit que le titulaire de la majoration de la pension de réversion doit avoir atteint l'âge d'obtention du taux plein prévu au 1° de l'article L.351-8 CSS.
 
De même l'article R.353-13 CSS prévoit notamment que la date de la dernière révision de la majoration de la pension de réversion, en cas de variation dans le montant des ressources, ne peut être postérieure à la date à laquelle le conjoint survivant atteint l'âge d'obtention du taux plein prévu par le 1° de cet article L.351-8 CSS, lorsqu'il ne peut prétendre à aucun avantage personnel de retraite.
 
Il résulte ainsi de la modification de l'article L.351-8 1° CSS par l'article 20 de la loi du 9 novembre 2011 que l'âge :
- pour accéder à la majoration de la pension de réversion ;
- pour cristalliser la majoration de la pension de réversion lorsque le conjoint survivant ne peut prétendre à aucun avantage de retraite ;
est désormais fixé entre 65 ans et 67 ans, selon la date de naissance de l'assuré, conformément au tableau figurant en annexe 2.
 
Ces dispositions modifient les instructions des points 11 et 333 de la circulaire CNAV n° 2010-15 du 10 février 2010 concernant la majoration de la pension de réversion.
 

3 - La majoration forfaitaire pour charge d'enfant

L'article R.353-9 CSS prévoit que pour bénéficier de la majoration forfaitaire de la pension de réversion pour chaque enfant à charge, instituée par l'article L.353-5 CSS, le conjoint survivant doit notamment ne pas avoir atteint l'âge d'obtention du taux plein prévu au 1° de l'article L.351-8 CSS.
 
Ainsi pour prétendre à la majoration forfaitaire pour enfant les assurés devront être âgés de moins de 65 à 67 ans, selon leur date de naissance, conformément au tableau figurant en annexe 2.
 
Ces dispositions modifient les instructions du point 31 de la circulaire CNAV n° 76/88 du 29 juin 1988 relative à la majoration des pensions de réversion pour charge d'enfant.
 

4 - Les modalités de contrôle des pensions de réversion

Les circulaires CNAV n° 2007-35 du 30 avril 2007 et n° 2009-39 du 29 avril 2009 prévoient notamment que des contrôles qualifiés de juridiquement obligatoires soient effectués :
- auprès des assurés âgés de 60 ans ;
- auprès des assurés âgés de 65 ans et 3 mois.
Il résulte de l'évolution de l'âge prévu par l'article R.353-1-1 CSS en matière de cristallisation des pensions de réversion, et de celui prévu par le 1° de l'article L.351-8 CSS en matière d'âge d'obtention du taux plein que ces contrôles devront désormais être effectués :
- auprès des assurés âgés de 60 à 62 ans, selon leur date de naissance, conformément au tableau figurant en annexe 1 ;
- auprès des assurés âgés de 65 ans et 3 mois à 67 ans et 3 mois, selon leur date de naissance, conformément au tableau figurant en annexe 3.
Ces dispositions modifient les instructions :
 
- des points 222, 223 et 23 de la circulaire CNAV n° 2007-35 du 30 avril 2007 portant sur le contrôle des pensions de réversion ;
- de la circulaire CNAV n° 2009-39 du 29 avril 2009 concernant l'évolution des conditions de mise en œuvre de ce contrôle.

 

Source : CNAV  


par : Hakim El Fattah


Documents jointsDocuments joints




 

Commentaire sur l'articleRéponse(s) à l'article



 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg

LOGO-DIRECCTE.gif