Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Parcours professionnels et formation : Gestion des emplois et des parcours professionnels : Données de cadrage

Validation des acquis de l'expérience au ministère chargé de l'emploi : bilan de l'année 2009.

> article du 08-12-2010

La validation des acquis de l'expérience instituée par la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002, a consacré un nouveau droit d'accès à la certification. Depuis cette date, toute personne peut obtenir la totalité d'un diplôme ou d'un titre grâce à son expérience professionnelle, qu'elle ait été acquise au travers d'activités salariées, non salariées ou bénévoles.

 

La Dares a publié aujourd'hui une étude dressant le bilan de la validation des acquis de l'expérience (VAE) en 2009 au ministère chargé de l'emploi. Elle indique que l'année dernière, 10 900 dossiers de candidatures à un titre professionnel de ce ministère ont été jugé recevables à la VAE, soit 2% de plus qu'en 2008.

Parmi ces candidats, 8743 ont entamé ou poursuivi un parcours de validation, soit 1% de plus qu'en 2008. Sur les 7507 candidats qui se sont présentés directement devant un jury en 2009, 5580 ont obtenu un titre complet au cours de cette même année, soit 2% de plus qu'en 2008, indique l'étude.

Les femmes restent plus nombreuses que les hommes à se présenter à une épreuve de validation par VAE (respectivement 61% et 39%) mais, d'après la Dares, la part des hommes augmente sensiblement depuis 2004 où elle était de 11%.

Du point de vue de la structure de l'âge, en 2009, les deux tiers des candidats sont âgés de 30 à 49 ans. Les femmes sont plus âgées que les hommes : seules 12% ont moins de 30 ans, contre 25% des hommes; à l'inverse, 42% des femmes ont entre 40 et 49%, contre 33% des hommes, et 21% ont 50 ans ou plus (contre 12% des hommes).

Quant à la nature des titres professionnels, la Dares relève des différences entre les hommes et les femmes : 55% des hommes présentent des titres professionnels relevant de l'industrie et du bâtiment; cette proportion est de 6% pour les femmes, qui se positionnent quasi exclusivement sur des titres concernant les services (94% d'entre elles, contre 45% des hommes).

Suite à la simplification des procédures d'accès aux titres en 2006, les délais d'accès se sont réduits, souligne la Dares. Ainsi, 42% des candidats accompagnés au premier semestre 2009 ont obtenu un titre en mois de 6 mois.

Enfin, parmi les candidats qui se sont présentés à au moins une épreuve en 2009, 64% ont obtenu un titre professionnel dans sa totalité, 25% en ont obtenu une partie et 11% n'ont rien validé.

Source :  www.travail-solidarite.gouv.fr/etudes-recherche-statistiques-de,76/etudes-et-recherche,77/publications-dares,98/dares-analyses-dares-indicateurs,102/2010-083-la-vae-en-2009-au,12792.html

 

 

 

 


par : Hakim El Fattah




 

Commentaire sur l'articleRéponse(s) à l'article



 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg

LOGO-DIRECCTE.gif