Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Parcours professionnels et formation : Formation professionnelle : Accords

L'industrie électrique et gazière s'engage sur l'accompagnement des parcours professionnels.

> article du 19-10-2009

Un accord relatif à l'accompagnement des parcours professionnels dans la diversité des âges a été signé, le 21 février 2008, entre d'une part, l'Union Française de l'Electricité (UFE) et l'Union Nationale des Employeurs des Industries Gazières (UNEMIG), et d'autre part, les syndicats FCE-CFDT, CFE-CGC et CFTC-CMTE.

Cet accord s'inspire du Plan National Concerté pour l'emploi. Il promeut "des actions en faveur du jalonnement des parcours professionnels tout au long de la carrière". L'objectif étant de faire face à l'allongement de la vie au travail, et notamment la perspective de maintien en activité au-delà de 60 ans. 

Mais au-delà du défi de l'allongement de la vie au travail, les parties signataires ambitionnent la mise en place progressive d'une nouvelle approche inter-générationnelle consistant à changer de regard," vis-à-vis des plus anciens, avec la préoccupation de mieux reconnaitre leurs compétences et leur expérience professionnelle, comme vis-à-vis des plus jeunes pour mieux faciliter leur intégration". 

Plusieurs leviers sont prévus :

Mettre en place des entretiens de jalonnement de carrière :

Ces entretiens doivent permettre au salarié et à son management :

• de faire un point détaillé sur les acquis professionnels à l'issue de la première partie de carrière du salarié,

• d'envisager les perspectives professionnelles pour la seconde partie de carrière, en tenant compte des compétences du salarié, de ses aspirations, de ses aptitudes, de ses besoins de professionnalisation, de sa situation personnelle et son évolution professionnelle, au regard de l'évolution des métiers et des perspectives d'emploi à moyen ou long terme dans l'entreprise,

• de définir les actions et ressources associés à mettre en oeuvre pour accompagner le projet professionnel.

L'accord stipule que "dans ce jalonnement, une attention particulière doit être accordée au salarié qui va entrer dans sa seconde partie de carrière", autrement dit au moment de l'entretien professionnel qui suit son 45ème anniversaire.

Promouvoir et déployer les outils d'accompagnement pour développer les compétences :

Sont mobilisée, à cet effet, les périodes de professionnalisation, les dispositifs de validation des acquis de l'expérience et les passeports formation.

Favoriser le transfert des connaissances d'une génération à l'autre :

L'accord stipule la mise en place d'un accompagnement tutoral notamment vers les plus jeunes.

Soutenir l'employabilité de chaque salarié tout au long de sa vie professionnelle :

L'accord propose une "approche préventive" intégrant le plus en amont possible les considérations d'aptitude professionnelle dans les éléments contribuant à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

Adapter les rythmes de vie au travail, notamment en deuxième partie de carrière :

Il s'agit de mettre en place des transitions correspondant à la fin de carrière.

L'accord est conclu pour une durée indéterminée. Il couvre l'ensemble des salariés des entreprises de la branche des industries électriques et gazières.

 

 

 


par : Hakim EL FATTAH




 

Commentaire sur l'articleRéponse(s) à l'article



 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg

LOGO-DIRECCTE.gif