Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Seniors : Seniors : maintien dans l\'emploi : Négociation sur l'emploi des seniors : Accords

Accord BNP Paribas en faveur de l’emploi des seniors du 9 juillet 2012

> article du 19-11-2012

La direction de BNP Paribas a signé, le 9 juillet 2012, avec les organisations syndicales représentatives un accord pour trois ans en faveur de l’emploi des seniors.

Cet accord intervient dans un contexte où, au 31 décembre 2011, les salariés âgés de 45 ans et plus représentent 47,5% de l’effectif de l’entreprise (contre 49,2% en 2009) avec des situations contrastées selon les tranches d’âge : celle des 45-54 ans diminue et représente 25,6% de l’effectif (contre 28,8% en 2009), celle des 55 ans et plus s’accroît et représente 22% (contre 20,5% en 2009).

Eu égard à cette pyramide des âges, le maintien dans l’emploi au sein de BNP Paribas « reste l’axe privilégié dans la politique d’emploi des salariés âgés ». Pour ce faire, la direction s’engage à « placer les salariés dans une dynamique d’évolution professionnelle » s’inscrivant dans la durée et intégrant l’allongement de la durée de vie professionnelle.          

Objectif chiffré de maintien dans l’emploi des salariés âgés

La société s’engage à maintenir, tous motifs confondus, un âge moyen de départ à la retraite de 60 ans minimum à l’échéance du 31 décembre 2015.

Le suivi annuel de cet objectif est assuré à l’aide des indicateurs suivants :

  • âge moyen des départs tous motifs confondus des 55 ans et plus ;
  • ventilation des fins d’activité professionnelle (les départs pris en compte sont les retraites) par famille de métiers et par tranche d’âge : moins de 60 ans, de 60 à 61 ans et 62 ans.   

Dispositions favorables au maintien dans l’emploi et au recrutement des salariés âgés 

 

Domaine d’action

Mesures et actions

Objectif 

Indicateur

 

Recrutement des salariés âgés dans l’entreprise

 

 

- Rappel du principe de non-discrimination à raison de l’âge

- Diffusion de la « Charte de déontologie du recrutement en France »

- Actions d’audit et de testings externes

 

 

Maintenir la part d’embauche en CDI de salariés seniors, entre 3% et 5%, dans le total des embauches externes au cours des 3 prochaines années 

 

Taux des embauches des 45 ans et plus dans le total des embauches au cours de l’année écoulée par catégorie professionnelle et par famille de métiers

 

Anticipation de l’évolution des carrières professionnelles

 

 

 

Entretiens individuelles de carrière

 

- Maintien de l’objectif que tout salarié de 45 ans et plus bénéficie d’un entretien de carrière tous les 5 ans au minimum

- Faire progresser le nombre d’entretiens de carrière et atteindre un objectif de 100% de salariés de 45

ans et plus 

 

 

Taux de salariés reçus en entretien individuel de carrière au cours des 5 dernières années, présenté par tranche d’âge de 45 à 54 ans et 55 ans et plus 

 

Privilégier la mobilité professionnelle fonctionnelle 

 

Taux annuel de mobilité de 15% pour les salariés âgés de 50 ans et plus

 

Taux de mobilité des salariés âgés de 50 ans et plus au cours de l’année écoulée

 

Amélioration des conditions de travail et prévention des situations de pénibilité

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suivi médical spécifique

 

Visite médicale selon une périodicité annuelle pour les seniors de 55 ans et plus

 

 

Taux des salariés âgés de 55 ans et plus convoqués à la visite médicale dans l’année 

 

Incitation des salariés de 50 ans et plus à faire réaliser le bilan de santé quinquennal  par les services de la sécurité sociale

 

 

Développement des conseils de prévention médicale à destination de tous les salariés

 

 

                  

                   −

 

 

 

Aménagement des postes de travail des salariés de 50 ans et plus

 

 

Prise en compte de la situation des salariés de 50 ans et plus dans le dispositif de suivi du stress

 

 

 

 

 

 

 

 

Accompagnement d’évolutions organisationnelles du travail concernant les salariés de 45 ans et plus

 

 

Accompagnement au maintien dans l’emploi ou au reclassement en cas d’inaptitude médicale des salariés de 50 ans et plus

 

 

 

                 −

 

 

 

Développement des compétences et des qualifications et accès à la formation 

 

 

 

 

Accès favorisé à la formation en faveur des salariés âgés de 45 ans et plus 

 

Le nombre moyen d’heures de formation suivies par les salariés âgés de 45 ans et plus sera porté à 25 heures d’ici au 31 décembre 2015 (18,5 heures en moyenne en 2011)

 

 

Nombre moyen d’heures de formation suivies par les salariés âgés de 45 ans et plus

 

Actions de formation destinées au développement des compétences ou au maintien dans l’emploi (adaptation au changement, maîtrise de l’outil informatique, développement personnel) 

 

 

 

 

 

 

 

               −

 

 

 

 

 

 

 

                 −

 

 

 

 

Après 20 ans d’activité professionnelle ou à compter de son 45ème anniversaire, chaque salarié peut bénéficier, sous réserve d’une ancienneté d’un an dans l’entreprise, d’une priorité d’accès à une validation des acquis de l’expérience

 

 

 

 

 

                    −

 

 

 

       

 

 

 

 

                  −

 

 

 

        

 

Transmission des savoirs et des compétences

 

 

- Des expériences de tutorat seront encouragées et les bonnes pratiques diffusées

- Mise en place d’un dispositif de formation des salariés futurs tuteurs

- Encouragement du tutorat inversé (jeunes vers les seniors) 

 

 

 

 

 

                −

 

 

 

 

 

 

 

                −

 

 

 

 

Aménagement des fins de carrières et de la transition entre activité et retraite

 

 

 

 

 

 

Dispositif d’information retraite dédié (guide de la retraite, réunion d’information collective à destination des salariés proches de la retraite …)

 

 

 

                    

                      −

 

 

 

 

Nombre de salariés ayant participé au cours de l’année écoulée aux réunions d’information collective 

 

Dispositif de temps partiel hebdomadaire de fin de carrière (au taux de 80% de l’horaire de travail en vigueur,  rémunéré à hauteur de 90% de leur salaire annuel de base)  

 

 

 

                 −

 

 

 

Nombre de salariés ayant bénéficié du temps partiel hebdomadaire de fin de carrière au cours de l’année écoulée

 

Dispositif de temps partiel annualisé de fin de carrière (au taux de 60% de l’horaire de travail en vigueur, rémunéré à hauteur de 66% du salaire annuel de base)   

 

 

 

                    −

 

 

 

Nombre de salariés ayant bénéficié du temps partiel annualisé de fin de carrière au cours de l’année écoulée

Cet accord entrera en vigueur le 1er janvier 2013


par : Hakim El Fattah




 

Commentaire sur l'articleRéponse(s) à l'article



 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg

LOGO-DIRECCTE.gif