Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Seniors : Seniors : maintien dans l\'emploi : Négociation sur l'emploi des seniors : Accords

Branche des détaillants en chaussures : accord sur l’emploi des seniors du 14 décembre 2009

> article du 06-04-2010

 

 
La Fédération nationale des détaillants en chaussures de France et les organisations syndicales CFE-CGC et CFTC ont signé, le 14 décembre 2009, un accord de branche portant sur l’emploi des seniors.
L’accord participe selon ses signataires « à l’effort national et européen de maintien et de retour à l’emploi des seniors, facteur d’amélioration du développement économique et social ».
 
Bien qu’au sein de la branche des détaillants en chaussure, le taux d’emploi des salariés de plus de 51 ans est actuellement de 27%, « soit un taux moyen très supérieur à la moyenne nationale toutes branches confondues », les parties signataires s’engagent à mettre en place des mesures permettant aux entreprises concernées « d’améliorer le maintien dans l’emploi des salariés seniors ».
 
Objectif de maintien dans l’emploi des salariés seniors :
 
Afin de permettre aux entreprises de conserver leur « force vive » que sont les seniors, les parties signataires engagent les entreprises concernées par l’accord à « maintenir le pourcentage d’effectif que représentent les salariés âgés de plus de 55 ans et plus au 31 décembre 2012, par rapport à l’effectif total, équivalent temps plein, constaté au 31 décembre 2009 ».
 
Mesures favorables à l’emploi des seniors :
 
Plusieurs mesures et actions sont prévues dans les domaines suivants :
 
Anticipation des évolutions de carrières professionnelles : entretien de seconde partie de carrière.
Amélioration des conditions de travail et prévention des situations de pénibilité : analyse des contraintes physiques attachées aux différents postes de travail, organisation d’une formation spécifique de type « geste et posture » en ayant recours à un organisme spécialisé ou ergonome.
Transmission des savoirs et des compétences et développement du tutorat : l’employeur doit proposer, en fonction des besoins de l’entreprise, aux salariés de 55 ans et plus, ayant une ancienneté d’au moins 5 ans dans l’exercice de leur emploi, d’exercer le rôle de tuteur auprès des nouveaux embauchés et/ou des stagiaires.
 
Mesures complémentaires : cumul emploi-retraite, bilan de compétences, embauche CDD/CDI.
 
Enfin, l’accord est applicable à compter du 1er jour du mois suivant sa date d’extension et pour une durée déterminée expirant au 31 décembre 2012.

 


par : Hakim EL FATTAH




 

Commentaire sur l'articleRéponse(s) à l'article



 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg

LOGO-DIRECCTE.gif