Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Seniors : Seniors : maintien dans l\'emploi : Négociation sur l'emploi des seniors : Accords

Bâtiment et travaux publics : accord collectif national du 23 décembre 2009 en faveur de l'emploi des salariés âgés.

> article du 22-03-2010

 Les organisations professionnelles représentants les employeurs du secteur du bâtiment (FNSCOP, FNTP, FFIE, FFB, CAPEB) et les syndicats de salariés ( CFTC, CFE-CGC, CGT-FO) ont signé, le 23 décembre 2009, un accord en faveur de l'emploi des salariés âgés.  

Se fondant sur les données chiffrées fournies par PROBTP (données 2007) qui montrent que  les salariés du BTP âgés de plus de 50 ans représente 255 000 salariés, dont plus de 100 000 ont plus de 55 ans, et se référant aux possibilités d'emploi offertes par le BTP (60 à 70000 emplois par an) les parties signataires réaffirment que ce dernier " peut largement participer à l’objectif national d’amélioration de l’emploi des seniors ". 

Ainsi, les parties signataires s’accordent sur un objectif global de maintien du taux d’emploi actuel des salariés âgés de 50 ans et plus et sur un objectif d’augmentation de 1% du nombre de salariés âgés de 55 ans et plus sur une période de trois ans.

Afin de parvenir à ces objectifs, les parties signataires décident d’agir dans les domaines d’action suivants :

- recrutement des salariés âgés : l'accord prévoit notamment la conclusion par des salariés du BTP de plus de 45 ans de 100 contrats de professionnalisation par an pendant la durée de l’accord;

- anticipation de l'évolution des carrières professionnelles par notamment la mise en oeuvre effective des entretiens de deuxième partie de carrière;

- amélioration des conditions de travail et prévention des situations de pénibilité;

- développement des compétences et des qualifications et accès à la formation;

- aménagement des fins de carrière et de la transition entre activité et retraite;

- transmission des savoirs et des compétences et développement du tutorat.

Enfin, l'accord est conclu pour une durée déterminée de trois ans. Il entre en vigueur le 1er janvier 2010. 


 


par : Hakim EL FATTAH




 

Commentaire sur l'articleRéponse(s) à l'article



 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg

LOGO-DIRECCTE.gif