Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Egalité dans le travail : Accords sur l'égalité professionnelle et la diversité

Accord de branche cristalleries, verreries à la main et mixtes du 6 juillet 2012 sur l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

> article du 15-10-2012

La branche cristalleries, verreries à la main et mixtes s'engage sur le thème de l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, à travers la signature d'un accord, le 6 juillet 2012, entre la fédération patronale (FCVMM) et l'ensemble des syndicats de salariés (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC).

L'accord conclu en application des dispositions légales témoigne de "l'engagement des signataires pour adopter une politique volontariste en matière d'égalité professionnelle au sein des entreprises de la branche professionnelle".

Les parties signataires reconnaissent dans la mixité professionnelle "un facteur de complémentarité, de cohésion et progrès social, ainsi que d'efficacité économique".

A contrario, ils estiment que la persistance d'éventuelles inégalités professionnelles entre les femmes et les hommes résulte en grande partie encore des représentations socioculturelles, de la répartition dans les formations initiales, des comportements et des organisations des rythmes de vie qui dépassent le cadre du travail.

Dans ce contexte, pour garantir l'égalité professionnelle dans la branche qui compte 60% d'hommes et 40% de femmes et s'attaquer aux schémas culturels, économiques et sociaux "qui ne sauraient constituer une fatalité", les parties signataires définissent quatre orientations à prendre en compte pour les négociations d'entreprise :

 - faire progresser l'égalité en matière de rémunération et donner accès aux mêmes possibilités en matière de parcours professionnels,

- renforcer la mixité de l'emploi par l'embauche, 

- prendre en compte les conditions et le temps de travail,

- développer la mixité et l'égalité d'accès à la formation professionnelle.  

L'accord est conclu pour une durée indéterminée. Au bout de 3 ans, les signataires établiront un bilan spécifique d'ensemble des progrès réalisés.


par : Test




 

Commentaire sur l'articleRéponse(s) à l'article



 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg

LOGO-DIRECCTE.gif