Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Retraite : Généralités

Les propositions du gouvernement sur la réforme des retraites (28 avril 2008).

> article du 09-05-2008

Le ministère du travail propose en ligne le document d’orientation sur la réforme des retraites présentée par le gouvernement aux partenaires sociaux (CGPME, MEDEF, UPA CFE-CGC, FO, CFTC, CGT, CFDT) le 28 avril 2008. Le gouvernement souhaite intégrer les mesures annoncées au projet de réforme du financement de la protection sociale prévu pour 2009.

Le document d’orientation prévoit :

-  l’allongement de la durée de cotisation, qui passera de 40 à 41 ans d’ici à 2012, pour bénéficier d’une retraite à taux plein.

-  l’évolution dans la même mesure des conditions de durée d’assurance exigées pour bénéificer du dispositif de départ anticipé pour carrière longue.

-  le réexamen des conditions financières de régularisation de périodes anciennes.

-  la reconduction jusqu’en 2012 de l’objectif de minimum de pension pour une carrière complète au SMIC.

-  l’augmentation du minimum vieillesse de 25% en cinq ans

-  la revalorisation des pensions de réversion versées aux personnes veuves revalorisées, passant de 56 % au 1er janvier 2009 à 60 % en 2011.

-  la revalorisation des pensions de l’ensemble des retraités de façon à tenir compte de l’inflation réelle pour 2008 et l’étude du mécanisme d’indexation des pensions.

Le gouvernement confirme que des redéploiements seront mis en oeuvre au sein de la protection sociale pour ocnforter le financement de la branche vieillesse. L’amélioration de la situation financière de l’Unedic "permet d’augmenter progressivement les cotisations d’assurance vieillesse sans augmenter les prélèvements obligatoires" par transfert de cotisations chômage, selon le mécanisme prévu en 2003, indique le document gouvernemental.

Par ailleurs, l’amélioration de la situation financière de la branche famille permet aujourd’hui de poursuivre le processus de prise en charge par la Cnaf des majorations de pension pour enfants ou d’autres avantages familiaux de retraite.

Enfin, afin de "conforter la confiance dans notre système de retraite solidaire entre les générations", le gouvernement souhaite engager une "réflexion" sur les propositions formulées par les partenaires sociaux et la Cnav, dont il "prend acte" :

-  prendre en compte l’impact sur le niveau des retraites de la règle de revalorisation des salaires des 25 meilleures années qui servent au calcul de la pension, en particulier du fait des aléas de carrière, le document souligant néanmoins le coût à long terme de la mesure ;

-  un relèvement progressif de l’âge de la retraite, proposé par le Medef

-  une évolution des avantages familiaux et conjugaux.

Si les organisations patronales se sont déclarées en accord avec ce projet, plusieurs des organisations syndicales consultées ont d’ores et déjà manifesté leur mécontentement s’agissant de l’allongement de la durée de cotisation, ainsi que leur scepticisme concernant les mesures pour l’emploi des seniors.

-  http://www.vie-publique.fr/actualite/alaune/reforme-retraites-position-du-gouvernement.html


par : Tiphaine Garat




 

Commentaire sur l'articleRéponse(s) à l'article

Soyez le premier à déposer un commentaire




 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg

LOGO-DIRECCTE.gif