Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Généralités

Les Seniors, L’emploi, La retraite : Rapport France Stratégie octobre 2018

> article du 22-10-2018

France Stratégie, organisme d’études et de prospective, d’évaluation des politiques publiques et de propositions, placé auprès du Premier Ministre, vient de publier un rapport intitulé « Les Seniors, l’Emploi et la Retraite ».

 

Emmanuelle PROUET, cheffe de Projet au pôle Travail, Emploi, Compétences, et Julien ROUSSELON, Adjoint au Directeur, pôle Société et Politiques Sociales y développent des constats et réflexions autour de la volonté de « s’assurer que le recul de l’âge à la retraite n’aboutisse pas à des situations de chômage ou d’inactivité subie, coûteuse pour la société et les comptes publics ».

 

Le rapport se décline en 5 chapitres, eux-mêmes composés en plusieurs fiches.

 

Les auteurs y affirment que « Une liberté de choix sans qualité de vie au travail ne s’exercera pas dans un sens favorable à la poursuite d’activité ».

 

Ainsi, nous pouvons les axes principaux suivants :

  • Des taux d’activité et d’emploi qui progressent
  • Une difficulté spécifique à sortir du chômage
  • L’impact des nouvelles technologies sur l’emploi
  • L’impact des salaires et la question de la productivité
  • L’impact des conditions de travail, de l’exposition à la pénibilité et de l’état de santé sur le maintien en emploi
  • L’ambiguïté des objectifs associés au cumul emploi/retraite et à la retraite progressive
  • Le rôle particulier de la durée d’assurance dans l système français
  • Une incitation à la poursuite d’activité, mais avec de moins en moins de dispositifs spécifiques aux Seniors
  • Une approche préventive et intergénérationnelle pour agir sur les conditions de travail et les représentations

 

Le rapport précise que si « les Seniors apparaissent comme moins précarisés que le reste de la population, souvent en CDI, mieux payés et moins soumis au sous-emploi que leurs cadets », ils semblent également moins soumis au chômage.

En revanche, une fois privé d’emploi, leur situation professionnelle devient plus précaire que le reste de la population car ils doivent faire face à un chômage de longue durée.

 

De plus, les auteurs du rapport soulignent la tendance vers un départ plus tardif à la retraite, observée depuis 2003, le taux d’emploi des Seniors tend à baisser autour de 60-62 ans contre 60 ans auparavant. Ainsi, « les Seniors partent à la retraite à 61 ans et 10 mois en moyenne – un an plus tard qu’en 2003 ».

 

Par ailleurs, Madame PROUET et Monsieur ROUSSELON constatent la nécessité de réfléchir à des solutions pour lutter contre les freins à l’emploi des Seniors, tels les représentations sociologiques, et la dégradation progressive de l’état de santé.  

 

Leurs préconisations s’articulent autour de 3 points principaux. Ainsi, ils affirment que :

  • « Les mesures qui visent le prolongement des carrières ne peuvent faire l’impasse sur un renforcement des logiques préventives dans le cadre d’une politique de gestion des âge plus globale.
  • Il s’agit en l’espèce de prévenir l’usure professionnelle, notamment par une amélioration des conditions de travail en amont des fins de carrière.
  • Mais aussi d’agir sur les leviers que sont la formation professionnelle et une gestion intergénérationnelle des emplois et des compétences ».

 

Vous trouverez ci-après le rapport dans son intégralité.

 


par : Khalida BENZIDOUN




 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg

LOGO-DIRECCTE.gif