Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Pénibilité et conditions de travail : Généralités

Départs en retraite et "travaux pénibles". L'usage des connaissances scientifiques sur le travail et ses risques à long terme pour la santé.

> article du 01-05-2005

Centre d’études de l’emploi

Rapport de recherche réalisé par Gérard Lasfargues

Professeur des universités, praticien hospitalier, médecine et santé au travail, CHU de Tours

En collaboration avec Anne-Françoise Molinié et Serge Volkoff

Résumé :

L’état de santé des travailleurs en fin de vie active et au-delà dépend des conditions de travail et plus globalement de la pénibilité de leur travail passé.

Certains "travaux pénibles" sont susceptibles d’entraîner des effets à long terme, irréversibles sur la santé. Il en est ainsi des travaux en horaires alternants ou de nuit, des travaux à la chaîne ou sous cadence imposée, des travaux de manutention et plus globalement de la pénibilité physique du travail ou encore des expositions professionnelles à des agents toxiques cancérigènes.

Les conséquences sur la santé sont mesurables, suivant les situations, en termes d’augmentation de morbi-mortalité pour les principales causes de décès comme les maladies cardiovasculaires ou les cancers, de diminution de l’espérance de vie sans incapacité, de vieillissement prématuré ou d’altération de la qualité de vie au grand âge.

Cette pénibilité objective devrait être considérée de façon prioritaire dans l’hypothèse de compensation à apporter à des sujets en fin de vie active et soumis durablement à ce type de "travaux pénibles" dans leur parcours professionnel.


par : Gérard Lasfargues




 

Commentaire sur l'articleRéponse(s) à l'article



 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg

LOGO-DIRECCTE.gif