Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Pénibilité et conditions de travail : Généralités

L'état de santé en fin de d'activité : des disparités sociales et par sexes significatives

> article du 01-02-2006

Retraite et société, n°36, la documentation française, pp.52-79.

Résumé

De nombreuses études ont montré que l’état de santé est un puissant facteur de discrimination entre catégories sociales et entre sexes. Notre étude vient confirmer ces résultats en s’appuyant sur les données de l’enquête complémentaire emploi. Notre champ d’analyse concerne plus particulièrement la population active âgée de 50 à 64 ans. Nous utilisons la méthode de l’analyse multidimensionnelle pour construire une typologie sociale et par sexe de l’état de santé, nous mettons ainsi en valeur des groupes d’individus homogènes. Nous nous interrogeons ensuite sur la manière de tenir compte de ces inégalités de santé dans les modalités d’accès à la retraite.

Cette étude s’articule autour de deux parties. La première vise à caractériser l’état de santé de cette population (part de la population affectée dans la population totale, effet de l’avancée en âge sur la population affectée, type, cumul et gravité des affections) défini à partir de trois types de questions : des questions relatives aux handicaps de la vue, de l’audition, moteur et autre (synthétisées par l’indicateur de handicap), des questions évaluant la capacité de l’individu à effectuer des tâches de la vie quotidienne (faire les courses, s’habiller, se laver, manger, se coucher, parcourir une certaine distance à pied), nous résumons ce type de questions par l’indicateur d’incapacité physique enfin les questions concernant la possibilité de suivre une émission de télévision, une conversation téléphonique et de lire (ou faire des mots croisés) sont résumées par l’indicateur d’incapacité sociale.

Nous réalisons dans un second temps une classification sociale pour chaque sexe. Cette typologie permet de mettre en valeur plusieurs groupes à risque : les hommes ouvriers touchés par une forte incapacité sociale et par des incapacités physiques sensibles et précoces, les femmes agricultrices touchées précocement par des incapacités physiques ou les employées publiques et les personnels à domicile qui en fin d’activité sont très éprouvées. L’observation de ces inégalités nous conduit à nous interroger sur la prise en compte de la mortalité différenciée dans la problématique des retraites.

Workers’ health at the end of their working life : major social disparities

Summary

Numerous studies have shown that state of health is a powerful factor of discrimination between social categories and between the sexes. Our study, based on data from the complementary employment survey, confirms these results. It focused on the working population aged between 50 and 64. We use the multidimensional analysis method to construct a typology of quality of life based on social category and gender, thus identifying homogeneous groups of individuals. We then examine how these health inequalities should be taken into account in the granting of pension entitlements.

This study is in two parts. The first aims to characterize the quality of life of this population (share of the affected population in the general population, effects of ageing on the affected population, type, accumulation and gravity of health problems) defined on the basis of three types of question : questions concerning visual handicaps, deafness, mobility and other problems (qualified by the handicap indicator), questions to assess an individual’s capacity to perform everyday tasks (shopping, getting dressed, washing, eating, going to bed, walking a certain distance) qualified by the restrictions in daily activities indicator, and lastly questions concerning an individual’s capacity to follow a TV programme, a phone conversation or to read (or do a crossword), qualified by the disadvantage indicator.

We then make a social classification for each sex. This typology reveals a number of high-risk groups : socially disadvantaged male workers affected by substantial and early restrictions in daily activities, female farm workers affected by early restrictions, and public and domestic employees who are severely diminished at the end of their working life. These observations raise questions regarding the way in which differences in mortality should be taken into account in the pension system.


par : Retraite et société, n°36, la documentation française, pp.52-79.


Documents jointsDocuments joints




 

Commentaire sur l'articleRéponse(s) à l'article



 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg

LOGO-DIRECCTE.gif