Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Généralités

Reculer l'âge de départ en retraite : quelles conséquences?

> article du 02-10-2008

L'EDHEC vient de publier une étude intéressante intitulée "Que peut-on attendre de l'augmentation de l'âge de départ en retraite?" (Arnaud Chéron, juin2008).

On y apprend que le recul d'un an de l'âge de départ en retraite aurait un impact très significatif sur le taux d'emploi des seniors : de 9 points pour les 55-59 ans et de 8 points pour les 60-64 ans. Il permettrait ainsi de parcourir les 3/4 du chemin pour atteindre un taux de 50% en 2010. A noter que le taux d'emploi des 55-64 était de 40.1% en juin 2008.

Arnaud Chéron part du principe suivant : tout recul de l'âge du départ en retraite modifie l'horizon des seniors qui sont incités à rester plus longtemps en activité et celui des entreprises qui sont incités à les garder plus longtemps.

Néanmoins, un constat : "du point de vue de l'entreprise, augmenter d'un an l'horizon de vie d'un travailleur de 57 ans a plus de valeur s'il est déjà en place que s'il est nouvellement embauché".

Le recul de l'âge de départ en retraite déduirait donc de moitié la probabilité de sortie de l'emploi des 55-59 ans (aujourd'hui trois fois plus élevée que pour les 25-49 ans), sans augmenter celle de reprise (déjà 10 fois plus basse que pour les 25-49 ans).



par : Tiphaine Garat


Documents jointsDocuments joints




 

Commentaire sur l'articleRéponse(s) à l'article



 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg

LOGO-DIRECCTE.gif