Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Généralités

Emploi et chômage des seniors en 2018 : Etude de la DARES

> article du 21-03-2019

Au mois de mars 2019, la DARES (Direction de l’Animation et de la Recherche des Etudes Statistiques) a publié une étude relative à l’emploi des Seniors.

Les Seniors sont entendus dans cette étude comme les salariés et demandeurs d’emploi âgés de 55 ans et plus.

Cette étude met en exergue des données quantitatives et qualitatives quant à l’activité des Seniors, et retrace les évolutions opérées depuis les années 200 sur cette problématique, en y apportant des précisions contextuelles éclairées.

Il en ressort ainsi les éléments suivants :

1/ Le taux d’activité des 55-64 ans continue d’augmenter en 2018

-      " En moyenne en 2018, 56,0 % des personnes âgées de 55 à 64 ans sont actives en France. Cette moyenne résulte d’un taux d’activité élevé à 55 ans qui décroît rapidement à partir de 59 ans

-       Pour la 5e année consécutive, le taux d’activité des 55-64 ans dépasse son plus haut niveau atteint à la fin des années 1970.

-        La forte hausse de l’activité des seniors depuis début 2008 porte celle de l’ensemble des 15-64 ans

-       En 2018, le taux d’activité des 55-64 ans est de 53,9 % pour les femmes et de 58,3 % pour les hommes. La hausse du taux d’activité au cours de l’année 2018 a été plus rapide pour les femmes

2/ Le taux de chômage des seniors repart à la hausse en 2018

-       En moyenne en 2018, le taux de chômage (proportion de chômeurs parmi les actifs) des personnes âgées de 55 ans ou plus atteint 6,5 %, et 3,8 % de l’ensemble des 55-64 ans sont au chômage.

-       Au cours de l’année 2018, le taux de chômage des seniors augmente de 0,5 point, tandis qu’il est en très légère baisse pour l’ensemble des actifs

-     En 2018, le taux de chômage des seniors est sensiblement plus faible pour les femmes que pour les hommes (alors que ces taux sont proches pour l’ensemble de la population active.

-      Quant au nombre de chômeurs, il a nettement plus augmenté depuis la crise pour les seniors que pour les plus jeunes (+179 % entre début 2008 et fin 2018 en France métropolitaine pour les 55 ans ou plus, contre +21 % pour les 15-54 ans). Cet écart est principalement dû aux évolutions très différentes de la démographie et des comportements d’activité de ces deux tranches d’âge.

-     La participation au marché du travail des 55-64 ans a fortement augmenté alors qu’elle a été quasi-stable pour les plus jeunes

-      En 2018, comme depuis 2003, la part des chômeurs de longue durée est nettement plus élevée pour les seniors.

3/ Le taux d’emploi des seniors continue d’augmenter en 2018

-      Hausses du taux d’emploi et du taux de chômage se sont donc conjuguées en 2018, et le rapport emploi-chômage s’est légèrement dégradé : fin 2018, on compte, parmi les actifs de 55 ans ou plus, 14,6 personnes en emploi pour 1 chômeur contre 15,9 fin 2017.

-      Les conditions d’emploi des seniors diffèrent sensiblement de celles de l’ensemble des actifs occupés. Ils sont plus souvent à temps partiel (25,5 % des 55 ans ou plus en emploi en 2018, contre 18,5 % pour l’ensemble des personnes en emploi en 2018.

-       Le temps partiel est plus souvent choisi

-       La part des non-salariés est nettement plus forte parmi les 55 ans ou plus en emploi

-      La part des salariés de la fonction publique l’est aussi, mais de façon moins marquée.

-      Par ailleurs, les salariés âgés de 55 ans ou plus occupent deux fois moins souvent des emplois temporaires

4/ La proportion de retraités qui travaillent entre 60 et 69 ans reste stable parmi les actifs occupés âgés d’au moins 55 ans, 496 000, soit 10 %, déclarent percevoir une retraite ou être préretraités

-     Le cumul emploi retraite concerne 7 % des retraités de 60-64 ans et 12 % des personnes en emploi de cette tranche d’âge. Ces proportions atteignent respectivement 5 % et 62 % pour les 65-69 ans.

-      Parmi les actifs occupés de 55 ans ou plus, le travail à temps partiel et le non-salariat sont nettement plus fréquents pour les retraités que pour l’ensemble des seniors en emploi

-       Pour ceux qui sont en emploi salarié, les contrats temporaires sont également plus fréquents

5/ Entre 2000 et 2017, la hausse du taux d’activité des seniors en France est proche de la moyenne européenne

-        En 2017, le taux d’activité des 55-64 ans en France est inférieur de 5,7 points à celui de l’Union européenne à 28 pays (UE28)

-       Pour les 55-59 ans, il est de 2,1 points plus élevé en France, légèrement plus faible pour les hommes et supérieur de près de 5 points pour les femmes.

-     Pour les 60-64 ans, il est inférieur de près de 14 points à celui de l’Union européenne, et l’écart est particulièrement fort pour les hommes

-       La participation au marché du travail apparaît particulièrement faible pour les 65-69 ans.

-      Depuis 2000, les taux d’activité des 55-59 ans et des 60-64 ans se sont accrus en France comme dans l’ensemble de l’UE

-    Enfin, en 2017, le taux de chômage des 55-64 ans est en France légèrement supérieur à celui de l’UE28 ».

Vous trouverez ci-après l’étude de la DARES dans son intégralité.


par : Khalida BENZIDOUN




 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg

LOGO-DIRECCTE.gif