Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Emploi des seniors : Généralités

Stratégie de la Commission européenne pour des retraites adéquates, sûres et viables

> article du 27-03-2012

Face au vieillissement de la population de l'Union européenne qui "fait peser une menace importante sur les systèmes de retraite dans tous les Etats membres", la Commission européenne propose dans "le livre blanc" qu'elle a publié le 16 février 2012, "une stratégie pour des retraites adéquates, sûres et viables". 

Les multiples défis auxquels les Etats membres de l'Union européenne sont confrontés (augmentation de l'espérance de vie, départ à la retraite de la génération du baby-boom, dégradation des finances publiques du fait de la crise économique et financière, baisse de la natalité ...) exigent selon la Commission l'élaboration et l'application de "stratégies globales d'adaptation des systèmes de retraite à l'évolution économique et démographique". 

La Commission est d'autant plus préoccupée par la question des retraites que "les économies et les sociétés des différents Etats membres étant de plus en plus intégrées, la réussite ou l'échec des politiques et des réformes nationales en matière de retraite a des répercussions toujours plus grande en dehors des frontières de l'Etat concerné, en particulier dans l'Union économique et monétaire".

Dans les analyses annuelles de la croissance qu'elle a publiées en 2011 et en 2012, la Commission a recommandé :

- d’adapter l’âge de la retraite pour tenir compte de l’augmentation de l’espérance de vie;

- de limiter l’accès aux régimes de retraite anticipée et aux autres possibilités de sortie prématurée du marché du travail;

- de favoriser l’allongement de la vie professionnelle en améliorant l’accès à l’apprentissage tout au long de la vie, en adaptant les lieux de travail à une main d’oeuvre plus diversifiée, en développant les possibilités d’emploi pour les travailleurs âgés et en promouvant le vieillissement actif et en bonne santé;

- d’égaliser l’âge ouvrant droit aux prestations de retraite pour les hommes et les femmes;

- d’encourager le développement de l’épargne-retraite complémentaire afin d’accroître
les revenus des retraités.

Au-delà de ces recommandations, la Commission, sans aller jusqu'à préconiser une communautarisation de la question des retraites, lancera plusieurs initiatives en vue de soutenir l'action des Etats membres.

Ces initiatives seront déployées selon trois axes :

► Trouver un équilibre entre la durée de la vie professionnelle et la durée de la retraite notamment par la surveillance des réformes des retraites entreprises dans les Etats membres, la diffusion des meilleures pratiques en vue de la réduction des disparités entre les sexes en matière des retraites, la sensibilisation aux avantages et aux opportunités d'une sortie plus tardive du marché du travail et la révision des textes légaux et conventionnels permettant des mises à la retraite d'office.

► Développer l'épargne-retraite complémentaire privée  notamment par la diffusion des bonnes pratiques en matière d'optimisation des incitations fiscales ou autres, l'encouragement des Etats membres à améliorer l'information des citoyens sur les régimes de retraite complémentaires, la révision de la directive sur les institutions de retraite professionnelle, le renforcement de la protection des droits à pension professionnelle en cas d'insolvabilité de l'employeur, l'amélioration de la qualité des produits de retraite appartenant au troisième pilier, et la reprise des travaux et des concertations en vue d'élaborer une directive sur la portabilité des pensions.

► Améliorer les instruments de suivi de l'UE dans le domaine des retraites et renforcer les synergies entre les différents domaines d'action : la Commission européenne publiera le rapport 2012 sur le vieillissement qui contiendra une évaluation de l'impact économique et budgétaire du vieillissement et servira de base à une évaluation approfondie de la viabilité des finances publiques.

 

Source : Commission européenne


par : Hakim El Fattah


Documents jointsDocuments joints




 

Commentaire sur l'articleRéponse(s) à l'article



 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg

LOGO-DIRECCTE.gif