Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Egalité dans le travail : Généralités

Conseil économique, social et environnemental : la santé des femmes en France.

> article du 11-10-2010

Dans une communication adoptée le 7 juillet 2010 et publiée le 27 septembre 2010 au Journal officiel, intitulée "la santé des femmes en France" le Conseil économique, social et environnemental (CESE), s'est intéressé à l'impact des différentes inégalités (économiques, sociales ... ) sur la santé des femmes en France"  en prenant en compte l'influence induite par les contextes économiques, sociaux et culturels.

Panorama de l'état de santé des femmes en France

Le rapport rappelle que l'espérance de vie à la naissance des femmes nées en France (84,9 ans) est l'une des plus élevées au monde, sensiblement supérieure à celle des hommes (77,6 ans) et que la France détient par ailleurs, avec plus de 20 000 centenaires en 2010 (près de six femmes pour un homme), le record européen sur ce plan. La mortalité des femmes a considérablement reculé, plus rapidement que celle des hommes.

Le rapport souligne en outre que "tout au long de leur vie les femmes sont plus attentive à leur état de santé et plus proches du système de soins que les hommes". Mais, parallélement à cela des changements de comportement chez les femmes vis-à-vis du tabac et de l'alcool influent selon le CESE sur le développement de certaines affections : concers du poumon (chez les femmes de moins de 65 ans, le taux de décès liés à ce type de concers s'est accru de +105% entre 1990 et 2005) , du pancréas, du foie et de la vessie.

Selon le CESE, un quart des décès féminins prématurés (38% des décès masculins prématurés) pourraient être évités par une réduction de ces comportements à risque. 

Le rapport dénote également une plus grande vulnérabilité au stress, à l'anxiété et à la dépression chez les femmes (l'anxiété est déclarée par 14% des femmes et 7% des hommes; la dépression est déclarée par 7% des femmes), et une exposition plus fréquente aux atteintes à la santé au travail (près d'une femme sur trois est exposée à des tensions au travail alors que c'est le cas pour à peine un homme sur cinq; 58% des troubles musculo-squelettiques (TMS) déclarés touchent les femmes avec un risque d'exposition de 22% supérieur à celui des hommes).

La santé des femmes se trouve d'autant plus affectée par ces différents risques qu'il y a depuis plusieurs années un déficit de recherches sur des maladies liées aux conditions de travail de certaines femmes, estime le CESE.

D'autres facteurs de risque viennent impacter la santé des femmes : violences conjugales, mutilation sexuelle, mariages forcés, maltraitance des personnes âgées, violences liées à la traite des êtres humains.

Par ailleurs, certains dangers pour la santé des femmes sont liés aux différents moments du cycle de vie, d'après le rapport. Ainsi, pour l'adolescence "période globalement synonyme de bonne santé", les risques liés à la consommation de produits psychotiques et aux troubles du comportement alimentaire ne sont pas négligeables.

Pour la période de fécondité, la "santé sexuelle et reproductive" peut se heurter à certaines limites : obstacles à une démarche contraceptive harmonieuse et sereine, grossesses non désirées, progression régulière des infections sexuellement transmissibles et infertilité. 

S'agissant enfin du grand âge, le rapport met en avant les inégalités persistantes en termes d'espérance de vie et face à la maladie et les maladies liées à l'âge comportant des risques de dépendance comme Alzheimer.

Le CESE déplore une "sous-représentation des femmes dans la recherche médicale et les essais cliniques", ce qui influe sur la prise en charge et le traitement des maladies qui affectent de façon particulière les femmes.

 Pistes d'action en vue d'améliorer la santé des femmes

Le CESE propose plusieurs actions :

- relancer la politique active d'éducation à la santé en y associant étroitement le milieu scolaire;

- instaurer une politique cohérente d'information et de maîtrise de la fécondité;

- réconnaître et réduire les atteintes à la santé au travail;

- renforcer l'accompagnement et la prise en charge médicale des femmes victimes de violences;

- favoriser un vieillissement en bonne santé et répondre aux besoins du grand âge;

- agir les inégalités qui ont un impact sur la santé des femmes.

 

Source : www.conseil-economique-et-social.fr/


par : Hakim EL FATTAH




 

Commentaire sur l'articleRéponse(s) à l'article



 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg

LOGO-DIRECCTE.gif