Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Egalité professionnelle et non discrimination

« Comment assurer l’égalité femmes-hommes dans l’économie ? » : les résultats de la consultation nationale dévoilés

> article du 18-02-2021

 

À l’occasion des 10 ans de la loi Copé-Zimmermann, le gouvernement a dévoilé, le 26 janvier 2021, les résultats de la consultation nationale citoyenne : « Comment assurer l'égalité femmes-hommes dans l’économie ? ». Réalisée par Make.org pour le ministère de l'Economie et des Finances du 3 décembre 2019 au 25 janvier 2020, la consultation a rassemblé près de 80 000 participants, plus de 3 500 propositions et près de 550 000 votes. Avec l’aide de l’algorithme Make.org, les meilleures propositions se sont regroupées et classées en trois grandes thématiques, à savoir la parentalité, le fonctionnement de l’entreprise et la sensibilisation :

  • Grand consensus autour de la question de la parentalité

Les participants ont partagé plusieurs propositions relatives à la parentalité, à savoir allonger le congé paternité (85% d'accord), développer l'offre de crèches, y compris en entreprise, ainsi que les modes de garde (81% s'accord), mieux répartir le congé parental entre femmes et hommes pour favoriser la coparentalité (86% d'accord) ainsi que valoriser et mieux prendre en compte les congés parentaux dans le calcul des droits à la retraite (82% d'accord).

  • La transparence sur les inégalités salariales fortement plébiscitée

Parmi les propositions qui touchent au fonctionnement de l’entreprise figure la nécessite d’amener plus de transparence sur les inégalités salariales et de sanctionner les entreprises qui les pratiquent (79% d'accord). L’idée de l'aménagement des horaires de travail (télétravail, temps partiel) pour s'occuper des enfants sans impacter la carrière est aussi présente (86% d'accord). Les participants privilégient également la lutte contre toutes les formes de discrimination au travail (85% d'accord) et la possibilité de signaler les situations de harcèlement et de sexisme au travail tout en assurant des sanctions et un suivi des plaignants (87% d'accord).

  • Des fortes attentes sur la sensibilisation à la question de l’égalité femmes-hommes en entreprise

Les participants s’expriment en faveur d’une éducation dès le plus jeune à l'égalité femmes hommes ainsi qu'aux stéréotypes et discriminations (83% d'accord). Ils priorisent également la sensibilisation à la mixité des métiers et aux orientations professionnelles non genrées (80% d'accord).

 

 

 


par : Evdokia Maria Liakopoulou


Documents jointsDocuments joints




 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg

LOGO-DIRECCTE.gif