Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Tensions et conflits du travail en France (Rapport CSO)

> article du 29-09-2021

 

Un projet réalisé par le Centre de sociologie des organisations (CSO) dans le cadre d'un appel à projets lancé par la Dares en 2017, analyse les tensions et les conflits qui s’expriment dans les relations professionnelles en France. Plus précisément, dans leur rapport final, les chercheurs éclairent toutes les évolutions, à la fois contextuelles, structurelles, et singularisées qu’a connu la conflictualité sur les lieux de travail en se centrant sur celle qui s’exprime collectivement et individuellement, ouvertement ou de manière plus feutrée, entre représentants de la direction, représentants du personnel et tout ou partie des salariés d’entreprise ou d’établissements en France métropolitaine. Pour ce faire, le rapport s’appuie sur l’enquête nationale sur les relations professionnelles et les négociations en entreprise (REPONSE), associée à des enquêtes monographiques.

Le rapport commence par identifier, dans une première partie, le recul de la conflictualité collective, en particulier avec arrêt de travail. Il s’intéresse aussi aux formes individuelles de la conflictualité (tensions entre salariés et leurs supérieurs et tensions entre eux ; absentéisme ; arrêts maladie répétés).

La deuxième partie du rapport met à l’épreuve ce constat, en différenciant les univers dans lesquels cette diminution de la conflictualité est rencontrée de manière générale. Un certain nombre d’indicateurs sont analysés en distinguant les établissements de petite, moyenne et de plus grandes tailles.

Dans une troisième partie, les chercheurs tendent à expliquer la baisse de la conflictualité en tenant compte de la diversité des univers où elle est identifiée, qu’on les distingue en termes de taille ou de configurations socio-productives.

Un examen des manières dont le droit et la justice constituent des répertoires d’actions patronaux et syndicaux, sinon salariés, par lesquels s’affrontent logiques employeurs et logiques salariales, dans et hors des lieux de travail, est mené dans une quatrième partie.

Deux enjeux centraux des relations professionnelles sont alors abordés dans les parties 5 et 6 du rapport : le temps de travail, notamment le travail du dimanche, et les compensations auxquelles il donne lieu ou pas, puis les salaires.

In fine, pour actualiser la recherche au regard du contexte actuel, les chercheurs procèdent à une fourniture de données sur la mise en place du CSE, tout en discutant l’impact de la crise sanitaire sur l’organisation de l’activité et la régulation des relations de travail, notamment le rôle joué par les instances de représentation du personnel dans la gestion de crise.

Vous trouverez, ci-après, l’intégralité du rapport du CSO, Tensions et conflits du travail dans les établissements français depuis les années 2000, 2021.

 


par : Evdokia Maria Liakopoulou




 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg