Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Crise sanitaire et mal-être au travail : que peuvent faire les managers ?

> article du 01-04-2021

 

Peurs liées à la santé et à l’incertitude pour l’avenir, difficultés à concilier vie personnelle et professionnelle, tensions ou liens qui se distendent avec les collègues, évolutions du contenu du travail. Tant de sources de mal-être auxquelles peuvent être confrontés les salariés pendant cette période de crise sanitaire. Pour cette raison, l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact), à la demande du ministère du Travail, a réalisé un guide pratique destiné à assister les managers dans la prévention des risques psychologiques en milieu professionnel et l’accompagnement des salariés.

  • Dégradation de la santé mentale des français

Le ministère met en évidence les états anxieux et dépressifs développés par les salariés durant la crise sanitaire, tels qu’observés dans plusieurs enquêtes réalisées, notamment celles de Santé Publique France (CoviPrev)[1]. La modification de l’organisation du travail, entrainée par la crise, constitue une source majeure de ces phénomènes et un défi considérable pour le fonctionnement des entreprises.

  • Signes de difficultés psychologiques et pistes pour les repérer  

Après avoir listé toute une série de sources potentielles de mal-être, le guide présente les symptômes susceptibles de le témoigner : tension, stress, agressivité, fatigue, démotivation, conduites addictives. Face à ces phénomènes, le rôle des managers serait « d’adapter le travail et anticiper les éventuels dysfonctionnements ; se préoccuper des personnes en situation de mal-être, détecter et chercher avec elles les problèmes et les solutions, les orienter si besoin vers des spécialistes ».

Pour ce faire, l’Anact conseille aux managers, entre autres, d’être à l’écoute des difficultés notamment des personnes en situation de fragilité (maladie chronique par ex.), d’instaurer des rendez-vous réguliers en équipe pour traiter des thématiques liées au travail, aux objectifs collectifs et aux vécus individuels de la situation, etc.

Une fois la difficulté repérée, le guide préconise à ce que le manager s’entretienne avec le salarié concerné, lui exprime ses préoccupations, lui propose d’identifier les facteurs liés au travail qui contribuent à cet état, l'informe régulièrement sur les perspectives pour l’entreprise, et autres.

  • Aides et relais destinés aux managers

Face à des salariés en difficulté, les managers disposent des instances d’appui énumérées par le guide : la direction, le service RH, le service de santé au travail, les représentants du personnel pour leur rôle d’alerte et de suivi des conditions de travail. Par ailleurs, l’Anact rappelle l’existence du dispositif « Objectif reprise » proposant des conseils gratuits en matière de relations sociales, d’organisation du travail et de prévention, ainsi que d’un numéro vert « écoute, soutien et conseil aux télétravailleurs » destiné aux salariés qui se sentent isolés ou qui vivent difficilement le télétravail.

Vous trouverez, ci-après, le guide pratique pour la prévention des risques psychologiques en milieu professionnel et l’accompagnement des salariés et des entreprises, publié le 12 mars 2021.

 



[1]Santé Publique France, CoviPrev : une enquête pour suivre l’évolution des comportements et de la santé mentale pendant l'épidémie de COVID-19 : https://www.santepubliquefrance.fr/etudes-et-enquetes/coviprev-une-enquete-pour-suivre-l-evolution-des-comportements-et-de-la-sante-mentale-pendant-l-epidemie-de-covid-19


par : Evdokia Maria Liakopoulou




 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg