Recherche

  Articles contenants :
et
et


  Traitant du sujet :
  
  

Lettre d'information

Télécharger les lettres d'information  
Télécharger toutes les
lettres d'information


Recevoir la lettre d'information
par mail :

* champ obligatoire






captcha


Télécharger Adobe Reader
 


Dernières publications

Accord collectif relatif à la Qualité de Vie au Travail au sein de l'UES Nexity Saggel Services

> article du 20-06-2019

Conformément à l’accord collectif portant reconnaissance d’une Unité Économique et Sociale (UES) signé le 31 janvier 2006 et à son dernier avenant en date du 20 janvier 2016, une multitude de sociétés, majoritairement spécialisées dans le secteur d’activité des services immobiliers (promotion, administration etc.) composent l’UES Nexity Saggel Services.

 

L’UES Nexity Saggel Services a signé en 2018 un accord relatif à la Qualité de Vie au Travail (QVT). Aux termes des négociations ultérieures, les parties se sont réengagées de nouveau en signant un nouvel accord, le 20 février 2019, avec les représentants des organisations syndicales ICI-CFDT, CFE-CGC SNUHAB, CGT-UGICT.

Vous trouverez en pièce-jointe l’accord dans son intégralité avec les annexes.

 

 

Trois objectifs sont poursuivis par les signataires dans le cadre du présent accord :

  •         « Développer un environnement de travail sain et épanouissant pour les collaborateurs ;
  •         Concilier amélioration des conditions de travail et performance collective de l’entreprise ;
  •         Favoriser l’équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle des collaborateurs ».

 

Parmi les thèmes de négociation énumérés à l’article L.2242-17 du Code du travail tel qu’issu de la loi n°2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, seule la QVT a été abordée dans le présent accord.

 

D’autres thèmes s’inscrivant dans le cadre de la négociation sur la QVT n’ont pas été abordée puisqu’ils font chacun l’objet d’un accord collectif spécifique :

  •       « Égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, accord en date du 29 août 2018 ;
  •        Travail Nomade, accord en date du 21 septembre 2017 ;
  •        Droit à la déconnexion, accord en date du 21 septembre 2017 ».

 

Le présent accord se divise en 4 parties :

1.  « L’articulation et la conciliation entre la vie personnelle et la vie professionnelle des collaborateurs ;

2.       Améliorer l’environnement et la convivialité au travail ;

3.       L’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi des collaborateurs handicapés ;

4.       La politique de santé au travail ».

 

Les tableaux suivants illustrent de manière exhaustive les mesures mises en place ou réaffirmées relatives à la QVT dans le présent accord.

 

 

PARTIE I : L’articulation et la conciliation entre vie personnelle et vie personnelle des collaborateurs

 

ACCOMPAGNER LA PARENTALITÉ

 

 

Les mesures relatives au congé maternité, au congé paternité et au congé parental d’éducation :

Entretien RH : Organisé avant le départ et au retour du congé, avec le responsable hiérarchique et/ou avec un représentant de la direction des ressources humaines (DRH), afin d’envisager les conditions et modalités de l’absence et anticiper si nécessaires les conditions du retour dans l’emploi, notamment en prévoyant des formations de remise à niveau.

Transmission au salarié d’informations relatives à la société pour maintenir le lien afin entre lui et la société et lui permettre une reprise ultérieure facilitée.

Suivi des entretiens : fiche individuelle d’entretien et tableau de suivi mis à jour par la DRH.

Congé de paternité : Maintien de l’intégralité du salaire pendant la durée du congé paternité prévu à l’article L.1225-45 du Code du travail.

Absence d’impact du congé paternité sur le calcul du montant des primes de participation et d’intéressement.

Examens prénataux : Le salarié accompagnant sa conjointe enceinte lors des examens prénataux obligatoires verra son salaire maintenu s’il présente un justificatif.

Les congés pour évènements familiaux :

Les parties se sont entendues sur le fait que « les salariés bénéficieront, sur justification, à l’occasion de certains évènements, d’une autorisation d’absence exceptionnelle (…) ».

CF le tableau en annexe 1 dans l’accord en pièce-jointe pour le détail des congés pour évènements familiaux.

Chèque Emploi Service Universel (CESU) petite enfance :

CESU d’un montant de 300€ par collaborateur et par enfant à charge de moins de 3 ans.

Le CESU petite enfance est intégralement financé par l’employeur.

Dispositif Babilou :

Dispositif ouvert aux collaborateurs parents, en CDI ou en CDD après validation de la période d’essai, vivant au sein d’une famille où les deux parents travaillent ou au sein d’une famille monoparentale. Ce dispositif permet de proposer aux collaborateurs plusieurs services en lien avec la garde d’enfant :

  •        « Réservation de places en crèches, proches du domicile ou du lieu de travail (…), pour les enfants de 0 à 3 ans selon des critères définis avec Babilou (…) ;
  •       Service d’accueil occasionnel dans le réseau Babilou en cas de défaillance du mode de garde habituel ;
  •       Service de garde à domicile pour les enfants malades ».

 

 

AIDER LES COLLABORATEURS AIDANTS

L’accompagnement d’un proche malade :

Outre le congé de solidarité familiale et le congé de proche aidant prévus par le Code du travail (respectivement par les articles L.3142-6 et suivants et L.3142-16 et suivants), « la direction s’engage à étudier, au cas par cas et en accord avec le manager, les possibilités d’aménagements pour ces collaborateurs ».

Le don de jours de repos :

La direction s’est engagée à ouvrir des négociations au cours du 1er trimestre 2019 en vue de la conclusion d’un accord afin de mettre en place « la possibilité pour un collaborateur de donner des jours de repos ».

Ce don est anonyme au profit d’un autre salarié de l’entreprise lorsqu’il doit « s’absenter pour accompagner un proche gravement malade ».

Le dispositif d’aide aux aidants :

Afin de développer l’aide aux aidants, un partenariat avec le prestataire DOMISERVE a été négocié.

Les prestations consistent en de l’accompagnement pour les aidants notamment dans leurs démarches.

Les salariés seront informés par la diffusion d’une plaquette d’information.

 

 

FACILITER LE QUOTIDIEN DES COLLABORATEURS

La conciergerie d’entreprise digitale :

Service accessible à l’ensemble des salariés de l’UES Nexity Saggel Services qui offre des prestations variées permettant de déléguer certaines tâches de la vie courante, notamment par la mise à disposition d’un assistant personnel digital joignable 24/7 « qui vient apporter aux collaborateurs des réponses concernant leurs demandes d’informations ainsi que leurs recherches de prestations et/ou de prises de rendez-vous ».

Les salariés seront informés sur ces services par une notice et par le réseau social d’entreprise.

Les congés pour évènements personnels :

Les parties se sont entendues sur le fait que « les salariés bénéficieront, sur justification, à l’occasion de certains évènements, d’une autorisation d’absence exceptionnelle (…) ».

CF le tableau en annexe 1 dans l’accord en pièce-jointe pour le détail des congés pour évènements personnels.

 

PARTIE II : Améliorer l’environnement et la convivialité au travail

 

FAVORISER UN ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL COLLABORATIF

L’intégration des nouveaux collaborateurs :

Dans le cadre du parcours d’intégration digitalisé et personnalisé et du programme d’intégration métier, le nouveau collaborateur peut participer à une journée d’intégration qui lui permettra « de développer son réseau interne et de rencontrer et d’échanger avec les dirigeants du groupe ».

Afin d’offrir aux nouveaux collaborateurs une meilleure connaissance des métiers et des interlocuteurs de l’entreprise, l’UES Nexity Saggel Services prévoit différentes mesures :

  •        « Journée d’intégration spécifique au sein de l’UES ;
  •      Journée d’intégration annuelle à destination des jeunes en alternance ;
  •          « Passeport d’intégration » ;
  •          Quizz pour tester ses connaissances sur l’UES Nexity Saggel Services ».

La formation des collaborateurs et des managers :

Mise en place d’une plateforme digitale permettant aux collaborateurs « de bénéficier d’une offre complète de formations et de modules digitaux ».

De plus, sera mis en place à destination des managers uniquement une plateforme de formation afin de « développer leurs pratiques managériales ».

Le droit d’expression des salariés :

Les parties ont convenu « de la nécessité de promouvoir l’échange et le dialogue au sein des équipes sur le travail quotidien » par des temps spécifiques d’échanges pour développer l’expression des salariés sur les sujets relatifs au travail, et par des réunions de services organisées par les managers.

Favoriser les démarches participatives via le réseau social interne en place depuis juin 2017. Le réseau permet aux collaborateurs, en temps réel, de discuter et d’échanger dans des espaces dédiés, de partager leurs expériences et expertises, « ou encore d’accéder à une information globale et localisée ».

La convivialité au travail :

Les parties ont reconnu « l’importance de développer des moments de convivialité et d’échanges dans le cadre professionnel ».

Ainsi, pour favoriser la cohésion d’équipe, des séminaires seront organisés. En outre, des évènements annuels permettent d’aborder collectivement et transversalement « la stratégie et les axes de transformation du groupe Nexity et des différents métiers ».

De plus, l’organisation régulière de moments conviviaux permettra à tous les collaborateurs « d’échanger dans un cadre informel et promouvoir un environnement professionnel agréable » tel qu’avec des animations sur le lieu de travail durant les temps de pause déjeuner, par exemple un tournoi de ping-pong au siège social etc.

« L’organisation de moments de convivialité inter ou intra-services est encouragée : repos d’équipe, team-building, visite du patrimoine géré etc. ».

Récompenser l’ancienneté dans le Groupe :

Offrir la Médaille d’honneur du travail aux collaborateurs ayant 20 ans d’ancienneté au sein de Nexity.

 

 

ENCOURAGER LA CORESPONSABILITÉ SOCIÉTALE EMPLOYEUR / SALARIÉS

La Fondation Nexity lancée en 2017 :

Les collaborateurs Nexity sont amenés à jouer un rôle essentiel dans les projets que la Fondation Nexity porte.

Le Mécénat de compétences :

Absence autorisée d’une journée par année civile avec maintien de la rémunération, sur justificatif par le collaborateur de sa « démarche de soutien à une association reconnue d’utilité publique ».

Des actions de solidarité sont proposées par fondation Nexity aux collaborateurs, actions qui peuvent « notamment s’inscrire dans le cadre des journées de mécénat de compétences ».

Le don du sang :

Organisation d’opérations ponctuelles de collectes de sang plusieurs fois par an sur les principaux sites Nexity, « avec l’aide de l’Établissement français du sang et en lien avec l’infirmière au travail ».

Maintien du salaire des collaborateurs à l’occasion de la participation à un jury d’assises :

Maintien du salaire sous déduction des indemnités journalières perçues.

 

PARTIE III : L’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi des collaborateurs en situation de handicap

 

FAVORISER L’EMPLOI DES COLLABORATEURS EN SITUATION DE HANDICAP

Désignation du Directeur des RH Groupe en tant que référant handicap « afin d’accompagner au mieux les collaborateurs en situation de handicap dans leur quotidien », en leur fournissant des informations relatives au handicap, « notamment dans le cadre de leur démarche de déclaration de travailleur handicapé ».

Actions pour favoriser l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap : favoriser le recrutement par l’amélioration de la visibilité des postes ouverts pour les collaborateurs en situation de handicap « ou en développant le recours à des cabinets de recrutements spécialisés ».

Pour favoriser le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap, les parties souhaitent améliorer et développer « l’aménagement des postes de travail pour les personnes concernées ».

Enfin, les parties conviennent de poursuivre le recours aux Établissements et Services d’Aide par le Travail ».

 

 

AUTRES MESURES

CESU handicap :

Les collaborateurs pourront bénéficier de cette mesure sur présentation d’un justificatif s’ils sont reconnus comme travailleurs handicapés ou invalides, ou s’ils ont un enfant mineur ou conjoint en situation de handicap.

Avec le présent accord, le montant de ces CESU intégralement financés par l’employeur ont augmenté, passant de 500€ en 2018 à 600€ en 2019.

Sensibilisation au handicap :

Poursuite des actions de sensibilisation au Handicap, comme la semaine du Handicap organisée en novembre.

Autorisation d’absence :

« Les collaborateurs devant effectuer des démarches relatives au RQTH ou médicales liées à leur handicap auront la possibilité de bénéficier d’une journée par an, fractionnable par demi-journée ».

 

PARTIE IV : La politique de santé au travail

 

PRÉSERVER LA SANTÉ DES COLLABORATEURS

Le dispositif de protection sociale :

Dispositif commun et identique à tous les collaborateurs de l’UES Nexity Saggel Services.

Lors de son intégration au sein du groupe, chaque collaborateur se voit remettre un Livret Santé détaillant l’essentiel du dispositif de protection sociale mis en place au sein du Groupe.

Les actions de prévention :

Intervention de partenaires extérieurs afin de « sensibiliser les collaborateurs sur des thèmes liés à la santé et de les inciter à adopter des comportements responsables et des bonnes pratiques (sommeil, alimentation, ostéopathie, ergonomie, notamment) ».

Partenariat avec l’association RMC-BFM pour sensibiliser les collaborateurs aux maladies-vasculaires et les former aux gestes adéquats en cas d’arrêt cardiaque. Dans ce cadre, « les principaux sites du Groupe ont été équipés de défibrillateurs ».

La téléconsultation médicale :

Nexity a mis à disposition des collaborateurs et de leurs ayants-droits bénéficiant de la complémentaire santé, un service de téléconsultation médicale « afin de leur permettre d’accéder à un médecin par téléphone, 24h/24, 7j/7, pour des problèmes de santé sans gravité ».

CF l’accord en pièce-jointe pour le détail des modalités de la téléconsultation.

L’aide au retour à l’emploi :

Ce service est proposé « aux collaborateurs en arrêt de travail afin de leur faire bénéficier d’un dispositif d’accompagnement au retour à l’emploi », avec la mise en œuvre d’actions « adaptées aux besoins du collaborateur qui peuvent être d’ordre paramédical et/ou d’adaptabilité du poste de travail ».

Le service « Assistance Vie Quotidienne » :

Ce service « vise à garantir aux collaborateurs ainsi qu’à leurs proches des mesures d’assistance renforcée, en cas d’accident ou de longue maladie entraînant une hospitalisation ou une immobilisation ».

Ces mesures se traduisent, selon les situations, par des prestations à domicile et des services à la personne, sous réserves de respecter les conditions du service.

L’ensemble des prestations prises en charge, ainsi que les conditions d’application du service sont regroupées dans une notice d’information accessible sur le réseau social de l’entreprise.

 

 

PRÉVENIR ET LUTTER CONTRE LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

La sensibilisation des managers aux risques psychosociaux :

La formation « manager son stress et celui des autres » est proposée aux managers lors de leur parcours de formation. Les parties entendent « développer les compétences spécifiques nécessaires à la gestion des situations de stress et des tensions », en développant notamment leurs compétences relationnelles.

La formation « agir sur le stress » est proposée à tous collaborateurs souhaitant y participer.

La ligne de soutien psychologique :

Rehalto, service d’écoute et d’accompagnement psychologique, est accessible gratuitement par téléphone 24h/24 et 7j/7. Les collaborateurs qui en ressentent le besoin peuvent l’utiliser aussi bien pour des raisons personnelles que professionnelles.

L’entretien téléphonique peut être complété par des consultations physiques avec un psychologiques, ces deux formes d’entretiens revêtant un caractère confidentiel.

Les modalités et les conditions d’application de ce service sont regroupées sur une plaquette d’information disponible sur le réseau social de l’entreprise.

Autres mesures :

« Afin de garantir la sécurité et la santé des collaborateurs, le Document Unique d’Évaluation et de Prévention des Risques Professionnels et le Programme Annuel de Prévention des Risques font l’objet d’une actualisation annuelle.

De nombreuses formations et actions d’information et de sensibilisation sont également menées :

  •           Formation Sauveteur Secouriste du Travail, formation initiale et recyclage tous les deux ans ;
  •            Guide et serre-files (prévention de l’évacuation des salariés en cas d’alerte sur l’immeuble ;
  •       Formation à la manipulation des extincteurs etc. ».

 


par : Mahdi Abdolmohammadian




 
 
Retour à l'accueil de Dialogue social.fr

Institut du travail - Université Robert Schuman à Strasbourg

Université de Strasbourg

LOGO-DIRECCTE.gif